Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

lundi 30 septembre 2013

Belgique - Nos prisons restent surpeuplées: "Il n'est jamais agréable de n'avoir que deux douches

Surpopulation, vétusté des bâtiments voire insalubrité. L'État de la majorité de nos prisons reste extrêmement problématique. Une situation qui sera encore dénoncée ce matin à l'occasion de la présentation par l'observatoire international des prisons d'un nouveau rapport sur la question.
 
La construction de nouvelles prisons va-t-elle améliorer les choses ? Pas sûr selon Jean-Marc Mahy. Cet ancien détenu, condamné pour 2 meurtres, est libre depuis quelques jours. Il a passé 19 ans en prison et a bénéficié de 10 ans de liberté conditionnelle. Il était l’invité de Jean-Philippe Lombardi dans l’Essentiel le 20 septembre dernier. Selon lui, les nouvelles prisons seront inhumaines pour les prisonniers: "Un choix de société, c'est un choix politique. Les nouvelles prisons qu'on est occupé à construire sont privatisées. Ça veut dire que cela va coûter pendant 25 ans aux contribuables une somme à payer en plus dans ses impôts. Ce sont des prisons totalement surhumaines. Il n'y aura plus aucun contact entre les gardiens de prison et les détenus. Les cellules seront insonorisées. Vous ne pourrez plus parler avec votre voisin."

"On entasse"
 
Comment la situation dans les prisons a-t-elle évolué ces 5 dernières années? Bernard Lobet a pu visiter la prison de Namur pour Bel RTL. Elle peut accueillir 140 détenus.  Ils sont 220 à y vivre. Une surpopulation difficile à vivre pour les détenus, mais aussi pour les gardiens.  Comme dans d'autres prisons, à Namur les détenus en attente de jugement se retrouvent à trois dans une petite cellule prévue pour une seule personne. Il s'agit alors de gérer des tas de différence. Les douches sont loin d'être quotidiennes. Christophe. H, assistant pénitentiaire: "Il n'est jamais agréable de n'avoir que deux douches par semaine quand on est prévenu. Et je rappelle qu'être prévenu, c'est être innocent jusqu'à preuve du contraire; A partir du moment où un juge d'instruction place sous mandat d'arrêt, je crois que la prison fait office de dortoir. On entasse. S'il n'y a pas de lit de libre, le détenu prend un matelas et dort à terre. On ne sait pas faire autrement."
RTL.be

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...