-

Retrouvez l'Actu sur Facebook :)

A la demande de plusieurs lecteurs de l'Actu, et pour ne pas laisser la bande de menteurs institutionnels aux manettes de ce qui vous e...

Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

lundi 14 octobre 2013

Evasion de Redoine Faïd : 4 détenus en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur les complicités

L'enquête sur les éventuelles complicités qui ont permis l'évasion de Redoine Faïd a connu une avancée ce lundi. 4 détenus des prisons de Sequedin, Annoeullin et Douai ont été extraits de leur prison pour être entendus. 
 
Les véhicules de la Police Judiciaire de Lille devant la prison de Sequedin ce lundi matin.
Les véhicules de la Police Judiciaire de Lille devant la prison de Sequedin ce lundi matin.
 
Police Judiciaire de Lille et le GIPN  sont allés interpeller ce lundi vers 9h, dans les prisons de Sequedin, Douai et Annoeullin, quatre détenus. Un homme, membre de la famille d'un des détenus a également été interpellé à son domicile de la métropole lilloise.

Ces 5 personnes sont soupçonnés d'avoir aidé Redoine Faïd à s'évader en avril dernier. On ignore pour l'instant selon quels modalités et à quel degré. 

6 mois après l'évasion spectaculaire de Redoine Faïd

 
Immédiatement après l'évasion de Redoine Faïd, la question des complicités internes et externes avait été posée. "Les personnels attendent de savoir comment les objets ont pu entrer dans la détention, notamment l'arme à feu", avait indiqué un syndicaliste. On ne sait toujours pas comment Redoine Faïd est entré en possession d'explosifs et d'une arme à feu, comment il a pu les cacher, alors qu'en tant que détenu particulièrement signalé, il devait faire l'objet d'une surveillance renforcée. L'enquête administrative a établi que "toutes les procédures avaient été scrupuleusement respectées par le personnel".

Mais l'enquête policière est elle menée par la direction centrale de la police judiciaire et la PJ de Lille.

La recherche de complices pose aussi la question d'une aide interne. En avril, France 3 avait révélé qu'un détenu, proche de Redoine Faïd, avait reconnu en garde à vue qu'il avait fourni au fugitif un ou des téléphones portables à l'intérieur de la prison de Sequedin. Au moins un de ces téléphones a été retrouvé dans les toilettes réservées aux surveillants.
Redoine Faïd le jour de son interpellation, à Pontault-Combault.
Redoine Faïd le jour de son interpellation, à Pontault-Combault.

Redoine Faïd a été interpellé en mai dernier dans un hôtel de Seine-et-Marne, en grande banlieue parisienne, un mois et demi après sa spectaculaire évasion de la maison d'arrêt de Lille-Sequedin, le 13 avril. Actuellement, il est placé à l'isolement dans la prison de Fleury-Merogis (Essonne).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...