-

Retrouvez l'Actu sur Facebook :)

A la demande de plusieurs lecteurs de l'Actu, et pour ne pas laisser la bande de menteurs institutionnels aux manettes de ce qui vous e...

Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

dimanche 20 octobre 2013

Surpopulation dénoncée dans les prisons de Rennes et de Brest

Alors que les syndicats dénoncent des records de surpopulation carcérale à la prison des hommes de Rennes-Vezin, à Brest le manque d'effectif les incitent à des actions de blocage de la maison d'arrêt lundi prochain, 21 octobre.
 
© France 3 Bretagne
 
Prison de Rennes-Vezin : "Quatre-vingt détenus sont hébergés à même le sol !"

Dans un communiqué les syndicats dénoncent la surpopulation carcérale à la prison des homme de Rennes-Vezin "C'est un nouveau record qui vient d'être battu (...) Quatre-vingt détenus sont hébergés à même le sol !" « Les conditions de travail s’en trouvent directement impactées. La surpopulation pénale est source de tension et d’incidents. L’immobilisme de l’administration est insupportable et laisse les personnels dans un grand désarroi.»

Le centre pénitentiaire de Rennes-Vezin compte actuellement 774 détenus pour 686 places. Les syndicats comptent bien se faire entendre pour que les conditions de travail des personnels s'améliorent et ils disent être prêts à passer à l'action.

Maison d'arrêt de Brest :  blocage de l'établissement lundi

Le syndicat CGT pénitentiaire annonce une nouvelle action de blocage de l’établissement lundi 21 octobre, avec comme revendications principales, le manque d’effectifs de personnels et les questions de sécurité. Des questions soustendues par la surpopulation carcérale. 

 Le personnel demande "l’affectation immédiate d’au moins dix surveillants pour pouvoir exercer sereinement l’ensemble des missions et avoir des repos en conséquence", ainsi que "Des mesures concrètes et rapides pour lutter contre la surpopulation pénale".

 Les syndicats rappellent que la Maison d'Arrêt de Brest compte désormais en moyenne 415 détenus pour 255 places théoriques ! Les tensions y sont multiples, les incivilités, menaces et agressions fréquentes. Les agents sont noyés dans cette surpopulation carcérale et parent au plus pressé dans leur travail quotidien !

France 3

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...