-

Retrouvez l'Actu sur Facebook :)

A la demande de plusieurs lecteurs de l'Actu, et pour ne pas laisser la bande de menteurs institutionnels aux manettes de ce qui vous e...

Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

mardi 8 octobre 2013

USA - Les surveillants organisaient-ils des combats de détenus contre de la nourriture ?

Trois surveillants de la prison de York County, en Pennsylvanie (Etats-Unis) ont été suspendus, accusés de soumettre les détenus à des sévices et d'avoir organisé des combats en échange de snacks ou de cafés. Les gardiens rejettent les accusations.
 
Les matons auraient demandé à des prisonniers de se battre.
Les 3 gardiens mis en cause exercent dans la prison de York County, en Pennsylvanie (Etats-Unis).

Que s'est-il passé derrière les murs de la prison de York County, en Pennsylvanie ? Un scandale éclabousse trois gardiens, accusés d'avoir organisé des combats entre prisonniers en échange de nourriture, entre autres sévices. Les surveillants mis en cause, âgés de 26 à 37 ans, ont été suspendus de leurs fonctions pour la durée des investigations, rapporte le York Daily Record.

C'est une banale enquête sur des graffitis qui a mis ces pratiques au grand jour. En analysant des vidéos de surveillance, l'administration pénitentiaire a découvert des images d'un gardien tenant par le cou un prisonnier. Interrogé, ce dernier s'est épanché sur le traitement qui lui était réservé.
 
Défis stupides
 
Les faits se seraient déroulés entre janvier et juillet 2012. Tout a commencé par un ensemble des défis lancés aux détenus en échange de café ou de nourriture supplémentaire. Parmi ces "épreuves" : boire 4 litres de lait en une heure, manger des fruits non épluchés, ou encore subir des pulvérisations de bombe au poivre.
 
Mais ces challenges plus ou moins stupides ont rapidement dégénéré en violence physique. Des combats entre détenus auraient été organisés dans un local de rangement. Le règlement : pas de coups au visage, et le premier qui pousse l'autre à l'abandon remporte de la nourriture.
 
"Détenus à problème"
 
Des combats auraient également opposé gardiens et prisonniers, un détenu affirmant avoir été étranglé. Les surveillants lui auraient également proposé de se laisser frapper les bras et les jambes en échange de nourriture. Il aurait bien reçu les coups... mais pas la récompense promise.
 
Interviewés vendredi dernier, deux gardiens ont dénoncé des "mensonges". Leurs accusateurs seraient des détenus "à problème", souvent en conflit avec leurs codétenus et le personnel. Ils auraient noué une relation particulière avec eux, en leur donnant des petits avantages en échange de services comme le nettoyage des étages. Ils accusent leurs dénonciateurs de vouloir se faire de l'argent en faisant condamner la prison.
 
Le syndicat des surveillants a lui-même déposé une plainte en leur nom, arguant que les gardiens sont suspendus depuis plus de trois mois alors que les allégations n'ont toujours pas été prouvées.
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...