Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

lundi 15 septembre 2014

Belgique - Philippe, père de 54 ans, étudiant le jour et gardien de prison la nuit

Il n’y a pas d’âge pour débuter un cursus supérieur. A Liège, un agent pénitentiaire de 51 ans a entrepris des études de criminologie et il a réussi avec grande distinction.
Samedi, c’était la proclamation des résultats. C’est avec une certaine fierté que Philippe a revêtu l’habit officiel entouré de ses camarades de classe. Tous ont trente ans de moins que lui. Réussir la criminologie à 54 ans, c’est un rêve qui se réalise. "Ce qui est compliqué je pense, c’est de faire le premier pas. C’était de faire la démarche de se dire, à 51 ans – puisque c’est l’âge que j’avais – ‘je vais me remettre sur les bancs de l’école’"
 
Une passion doit vous habiter 
 
Etudiant en journée, gardien de prison la nuit. Philippe travaille à la prison de Lantin vingt nuits par mois. Pendant trois ans, il n’a pas beaucoup dormi, et a dû s’organiser. "L’envie doit être là. Je crois que si on le fait pour autre chose, ça doit être très compliqué. Cela doit-être une passion qui vous habite. On doit avoir envie de répondre à des questions."
 
Jongler entre vie de famille, travail et études 
 
Philippe a dû gérer ses études, son travail, mais aussi sa vie de famille durant trois ans. Son épouse et ses quatre enfants âgés de 16 à 26 ans ont dû composer. Aujourd’hui, Philippe reste gardien de prison mais il postule aussi dans l’administration pénitentiaire. "Je ne me fais pas d’illusions, je prendrai ce qui va se présenter en espérant que ça soit dans le monde des prisons."
 
A 54 ans, il réussit son master en criminologie. Mais il est aussi le meilleur élève de sa promotion, devant 34 autres jeunes, il termine avec une grande distinction. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...