-

The End... ou encore ?

Voilà, c'est fait : nous sommes au million de pages vues (et l'avons même dépassé) ! Objectif atteint... Comme annoncé, je vais...

Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

vendredi 19 septembre 2014

Christian Estrosi : « La Maison d’Arrêt doit rester à Nice »

Christian Estrosi a visité la Maison d’Arrêt de Nice ce vendredi. Lors de cette visite, le maire a annoncé les différents lieux de réimplantation de la prison. Trois choix sont proposés : la gare St-Roch, la caserne Auvare et la rénovation de la prison actuelle.

Surpeuplée et obsolète, la Maison d’Arrêt de Nice doit être rénovée. Oui mais voilà, le lieu n’a toujours pas été trouvé. Seule certitude pour Christian Estrosi : « La Maison d’Arrêt doit rester à Nice ». Une affirmation que le maire explique en plusieurs points. Le premier, est de garder le personnel niçois qui y travaille à Nice, le second, de posséder une Maison d’Arrêt pour la cinquième ville de France et la troisième est économique.

Une prison créée de l’emploi et redynamise le quartier. Pour Nordine Souab, représentant de l’Union Fédérale Autonome Pénitentiaire, envisager une nouvelle prison est plus qu’une évidence, une urgence. « Aujourd’hui, il y a 607 détenus pour une capacité de 300 détenus. C’est trop, nous n’avons pas assez de personnel pour tout surveiller. Le mieux serait d’avoir une cinquantaine de personnel supplémentaire et de meilleurs locaux ».

Trois choix proposés.

Après mûre réflexion, Christian Estrosi a proposé trois zones différentes pour la nouvelle maison d’arrêt. La Caserne Auvare vers le quartier Riquier, la gare St-Roch, qui bénéficie d’un espace immense et enfin, garder cet établissement au même endroit, tout en le restructurant.
Les choix de ses emplacements sont basées sur trois critères selon le maire : « Le côté humain, puisque les familles du personnel sont niçoises, il est donc important que celles-ci restent à Nice. Deuxième critère, nous sommes dans la cinquième ville de France, Nice n’a pas à avoir honte de son établissement pénitentiaire.
Et enfin, un critère de proximité, la Maison d’Arrêt est proche du Tribunal de Grande Instance, du Parquet, du Rectorat et bien d’autre. C’est un gain de temps très précieux ».

Avantage pour la restructuration

Après avoir énuméré ses trois choix, le maire de Nice a précisé qu’il serait mieux que l’établissement ne bouge pas, mais qu’il soit restructuré. Le prochain bâtiment pourra accueillir près de 600 détenus et disposer d’un commissariat. « Cette reconstruction est une bonne chose, l’endroit est idéal, les transferts de prisonniers sont rapides et c’est une prison à dimension humaine » explique Nordine Souab.
Seul hic, si la restructuration se fait, les 600 détenus actuels seront transférés vers une autre Maison d’Arrêt… surpeuplant ainsi, un autre établissement.

Concernant les rumeurs sur une éventuelle construction sur les hauteurs de St-Laurent-du-Var, le maire de Nice réfute toute tentative de construction dans l’éco-vallée. « Si c’était le cas, ce n’est pas l’idée que je me fais de cette éco-vallée, parce que j’ai besoin d’attirer la bas des entreprises qui créaient des emplois et qui apportent une valeur ajoutée à une opération d’intérêt national ».
La discussion sur la Maison d’Arrêt est loin d’être finie, le futur bâtiment ne verra pas le jour avant 5 à 10 ans selon les estimations.
www.lepetitnicois.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...