-

The End... ou encore ?

Voilà, c'est fait : nous sommes au million de pages vues (et l'avons même dépassé) ! Objectif atteint... Comme annoncé, je vais...

Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

mardi 23 septembre 2014

Il avait cassé la mâchoire d'une surveillante, à la prison de Sequedin: six mois ferme

Un détenu de 32 ans a été jugé au tribunal de Lille et condamné à six mois de prison ferme. Le 30 juin dernier, très excité, il a « explosé » le Plexiglas d’une porte de la prison. Juste derrière se trouvait une chef de détention…
C’est une femme solidement plantée et dont le regard direct laisse penser qu’elle ne se laisse embarquer ni par l’émotion, ni par l’agressivité. Une chef de détention qui a tendance à considérer que les insultes, les gestes d’énervement de la part de détenus font partie des risques de son métier. Cela ressort du dossier. Alors, la plainte qu’elle a déposée cette fois contre Constantin Tuluc, 32 ans, en détention provisoire à la maison d’arrêt de Sequedin, n’en a que plus de poids.


La procureure Lorène Delsaut le soulignera en requérant six mois de prison ferme contre le jeune Roumain, prévenu de violence aggravée.

Le 30 juin, la surveillante pénitentiaire est appelée pour calmer Constantin Tuluc. Très excité, il a été sorti de sa cellule et installé dans une salle d’attente. La surveillante n’a pas le temps d’entrer qu’elle recevra un coup de pied en pleine mâchoire. Le détenu s’est élancé d’un bout de la pièce, et, d’un bond les deux pieds en avant, a fracassé le Plexiglas de la porte derrière laquelle elle se trouvait.

Geste volontaire ou pas ?

Le débat qui s’engage devant le tribunal est de savoir s’il y a eu ou non, intention de blesser. Les échanges se feront avec l’aide d’une interprète.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...