Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

Grande Manifestation le 16 Septembre 2017

vendredi 30 octobre 2015

Perpignan - Il avait jeté un colis dans la prison puis foncé sur la police, le jeune homme jugé aujourd'hui

L'homme qui a été interpellé mardi matin après avoir été surpris en train de lancer des colis par-dessus le mur d'enceinte de la prison et avoir foncé sur les agents de la police aux frontières les contraignant à faire usage de leur arme, a été déféré au parquet jeudi à l'issue de sa garde à vue prolongée.
 
Le mis en cause, âgé de 28 ans, a finalement été écroué dans l'attente de son jugement en comparution immédiate ce vendredi devant le tribunal correctionnel de Perpignan

Vaucluse: un mineur retrouvé pendu en prison

Un détenu âgé de 16 ans incarcéré au quartier mineur du centre pénitentiaire du Pontet dans le Vaucluse s'est pendu dans sa cellule la semaine dernière, d'après le parquet.
Centre pénitencier du Pontet - Vaucluse
 
   L'adolescent a été retrouvé pendu avec un morceau de drap attaché aux barreaux de sa fenêtre par deux surveillants qui effectuaient une ronde de nuit le vendredi 23 octobre, a indiqué le parquet.

A Fleury-Mérogis, près de 300 détenus suivent une formation chaque année

Ils profitent de leur détention pour passer des diplômes, qu’ils n’ont jamais obtenus dehors. En 2015, 278 détenus bénéficient d’une formation à la maison d’arrêt des hommes de Fleury-Mérogis. « C’est l’occasion de s’occuper, mais surtout de mettre à profit notre incarcération au lieu de perdre du temps, lâche un détenu de 36 ans, ancien ouvrier dans le bâtiment.

 Fleury-Mérogis, ce jeudi. Des ateliers de couture, de peinture ou dans l’électricité, permettent aux détenus de la maison d’arrêt de se former. Ils sont payés 2,26 euros de l’heure et ressortent de ce cursus avec un diplôme valable à l’extérieur.
 
Je viens de valider mon diplôme d’électricien, ça me donne des possibilités en plus, car je travaillais dans la charpente. J’étoffe un peu mes connaissances. » Il suit désormais une formation de couture.

Meuse : les surveillants pénitentiaires appellent à la mobilisation le 5 novembre à Bar-le-Duc

LES SYNDICATS de gardiens de prison SNPFO, UFAP et CGT appellent à une journée d’action le 5 novembre devant les portes du centre de détention de Bar-le-Duc.
 
 
Ces derniers mettent en avant des faits qu’ils jugent dangereux, « comme la tentative d’évasion d’un détenu de la maison d’arrêt de la ville chef-lieu la semaine dernière, qui, en grimpant sur le toit d’un bâtiment, a dû être stoppé par les surveillants ».

Polynésie - Différence de traitement , les gardiens de prison interpellent F. Hollande

François Hollande a reçu jeudi à l'Elysée une délégation des syndicats des personnels pénitentiaires. 

Différence de traitement , les gardiens de prison interpellent F. Hollande © Polynesie1ere
Pas d'annonces suite à cette rencontre mais une concertation prévue sous trois mois concernant la revalorisation des indemnités des surveillants, un plan de résorption des emplois vacants et la prise en charge de la population pénale.

18 prises d'otage, 14 suicides en un an : le difficile quotidien des gardiens de prison

Jean-François Forget, secrétaire général de l'organisation syndicale pénitentiaire UFAP-UNSA, explique quel est le quotidien d'un gardien de prison.

Il déplore les conditions de travail, quand par exemple un seul surveillant est amené à surveiller 300 détenus. Une situation qui a provoqué un très lourd bilan en un an : 14 suicides et 18 prises d'otages notamment.

Les prisons françaises, une crise qui perdure

Une semaine après la manifestation des personnels de l’administration pénitentiaire, leurs organisations syndicales ont été reçues par le président François Hollande, jeudi 28 octobre. Cette rencontre a permis d’évoquer des « pistes de réflexion », sans aboutir à des annonces concrètes, ont estimé les syndicats.

Des employés de l'administration pénitentiaire manifestent contre le manque de moyens humains et matériels, à Paris, le 22 octobre.

Une concertation doit être menée sous trois mois, sur trois axes : la revalorisation des indemnités des surveillants pénitentiaires, un plan de résorption des emplois vacants (dont le nombre s’élèverait à 1 300) et la manière de prendre en charge la population pénale.

Tours - Overdose médicamenteuse à la maison d'arrêt

Le mois dernier, un homme de 50 ans, incarcéré à la maison d’arrêt de Tours, a fait une tentative de suicide fatale. Son épouse ne l’a jamais revu conscient.

Le drame s'est déroulé le mois dernier à la maison d'arrêt de Tours. - Le drame s'est déroulé le mois dernier à la maison d'arrêt de Tours.
 
Il avait demandé à bénéficier d'un bracelet électronique et attendait la décision de la commission d'application des peines. Plusieurs mois après son admission à la maison d'arrêt de Tours, il avait bon espoir d'enfin en sortir.

Etats-Unis : la Floride exécute un condamné à mort

Condamné pour quatre meurtres en 1985, Jerry Correl a passé près de trente ans dans le couloir de la mort. Cet américain de 59 ans a été exécuté en Floride ce jeudi.
Jerry Correl a passé près de trente ans dans le couloir de la mort avant de se faire exécuter.
 
Jerry Correl s'est vu administrer une injection létale dans une prison de cet Etat du sud-est des Etats-Unis et est décédé à 19h36 (1h36 du matin en France), a indiqué un porte-parole de l'administration pénitentiaire locale. 

jeudi 29 octobre 2015

Coulaines - La prison sera bloquée par le personnel le 5 novembre

Le jeudi 22 octobre dernier, 3 000 personnels pénitentiaires (selon les syndicats) manifestaient à Paris pour dénoncer « les conditions de vie et de travail désastreuses » dans lesquelles ils exercent leurs missions de service public au quotidien et pour exiger « des moyens nouveaux ».

Coulaines : la prison sera bloquée par le personnel le 5 novembre.
                  
Jeudi prochain, la maison d'arrêt Les Croisettes de Coulaines sera touchée par la grogne des agents pénitentiaires.

Le cas d'une détenue transsexuelle fait débat

Le cas d'une transsexuelle, incarcérée dans une prison pour hommes au Royaume-Uni, mobilise des dizaines de milliers de Britanniques qui réclament, par le biais d'une pétition, qu'elle soit transférée dans une prison pour femmes.
 
Le seuil des 100.000 signatures a été franchi jeudi matin pour venir en soutien à Tara Hudson, incarcérée à Bristol, dans l'ouest de l'Angleterre, où elle purge une peine de 12 semaines de prison après une bagarre dans un bar.

Réau - un détenu en permission s'échappe en disparaissant dans les toilettes d'un fast-food

Après deux mois de cavale, un homme lourdement condamné pour braquage a été arrêté mardi 27 octobre en Angleterre. Il purgeait sa peine à la prison de Réau, en Seine-et-Marne.
 
Après deux mois de cavale, un homme lourdement condamné pour braquage a été arrêté mardi 27 octobre en Angleterre. Il purgeait sa peine à la prison de Réau, en Seine-et-Marne, et avait réussi à s'échapper au cours d'une permission de sortie. Le plus étonnant dans cette histoire : l'homme avait réussi à s'évader au mois d'août sans avoir à fournir beaucoup d'efforts, en disparaissant des toilettes d'un fast-food.

Pas d'annonce après sa rencontre des personnels pénitentiaires

Ce jeudi, des syndicalistes pénitentiaires ont rencontré le président Hollande. Aucune annonce n'a été faite, mais le chef d'état évoque des "pistes de réflexion".

Ce jeudi, des syndicalistes pénitentiaires ont rencontré le président Hollande. Aucune annonce n'a été faite, mais le chef d'état évoque des "pistes de réflexion".
 
La rencontre d'une délégation des syndicats de personnels pénitentiaires avec François Hollande ce jeudi a permis d'évoquer des « pistes de réflexion », sans annonces concrètes
du président, a-t-on appris auprès des participants.

Strasbourg - Rodéo sauvage en centre ville par «peur de la prison»

Pour échapper à la police, sans permis et sous l’emprise de stupéfiants, il s’enfuit à 100 Km/h dans les rues du Neuhof…
Illustration police
 
Dimanche après-midi, un homme qui a refusé de se soumettre à un contrôle de police au Neuhof a été pris en chasse par les forces de l’ordre. Le fuyard a atteint les 100 Km/h en pleine journée dans les rues du quartier. L’homme âgé de 32 ans, récidiviste, roulait sans permis et avait consommé de l’héroïne et de la cocaïne, rapportent les Dernières Nouvelles d’Alsace.

Avocats, policiers, magistrats... la chaîne pénale toussote. Et se grippe !

Deux semaines après que les policiers ont manifesté leur mécontentement sous les fenêtres du Ministère de la Justice, d'autres professions expriment leur ras le bol. Ils sont avocats, surveillants de prison, peut-être bientôt rejoints par les agents de la police technique et scientifique, voire certains magistrats.
 
Très clairement, c'est un nombre considérable de maillons de la chaîne pénale, qui explosent. A ce jour, chacun de leur coté, pour des raisons qui leur sont propres.

Le Havre - la mobilisation des surveillants de prison prend de l'ampleur

Avant la prochaine journée nationale de mobilisation le 5 novembre, les surveillants de prison étaient réunis en intersyndicale ce mardi au Havre. Ils dénoncent la dégradation de leurs conditions de travail. On décompte 27 agressions dans les établissements haut-normands depuis le début de l'année.
© France 3 Baie de Seine
 
27 agressions dans les prisons de Haute-Normandie depuis janvier 2015.

Taubira, de l’icône au boulet

Dans sa chronique vidéo #Jeudypolitique, le rédacteur en chef politique de Paris Match, Bruno Jeudy, analyse l’accumulation des mouvements de protestation qui vise Christiane Taubira. La caution frondeuse du gouvernement est en passe de devenir un problème pour l’exécutif.
 
Taubira, de l’icône au boulet

A l’approche du prochain remaniement, François Hollande et Manuel Valls vont devoir peser le pour et le contre du maintien de la garde des Sceaux au gouvernement alors que l’opinion réclame plus de fermeté. 

5 Millions d'euros de l'Europe pour la Pénitentiaire Marocaine !

Incroyable !!!
 
L’Union européenne réitère son engagement en faveur du Maroc. Un paquet de mesures vient d’être adopté touchant différents secteurs économiques.
 
UE-Maroc
 
180,5 millions d’euros seront ainsi débloqués pour augmenter la compétitivité des tissus productifs marocains en vue de les rendre plus efficaces dans la création de la valeur ajoutée et de l’emploi.

mercredi 28 octobre 2015

A la prison de Metz, des œilletons pour surveiller les WC d'une vingtaine de cellules

Selon un document qu’a pu se procurer "metronews", 25 cellules du centre pénitentiaire de Metz sont équipées d’un œilleton supplémentaire situé… au-dessus des toilettes. L’Observatoire des prisons dénonce une atteinte à la dignité des personnes.
 
La cellule du quartier disciplinaire de la prison de Metz n'est pas la seule à être équipée d'un œilleton au niveau des toilettes.
 
Un œilleton avec vue sur les toilettes. C’est ce qu’a pu remarquer, cet été, l’équipe du Contrôleur général des lieux de privation de liberté (CGLPL) au centre pénitentiaire de Metz, en Moselle. Dans son rapport, où il préconise d’obstruer cette lorgnette qui entrave l’intimité du détenu, seule la cellule du quartier disciplinaire semble concernée. Mais ce mercredi, nous apprenons qu’une vingtaine de cellules sont en fait bâties sur le même modèle.

Blocage de la maison d’arrêt de Douai : «On écoute plus un détenu qu’un surveillant»

Jean-Luc, surveillant à la maison d’arrêt de Douai a été relaxé dans une affaire de trafic de stupéfiants entre les murs de la prison. Malgré la décision de justice, ses collègues ne décolèrent pas. Ils dénoncent l’attitude de leur direction : « La parole d’un surveillant compte moins que celle d’un détenu. »
450028684_B976907091Z.1_20151027183101_000_GL15FN7TI.1-0.jpg

Ils exigent des explications et des excuses pour leur collègue, Jean-Luc (notre photo ci-dessous).

Un drone fait passer de la drogue en prison

Outre le scandale des survols de réacteurs nucléaires en France, les drones créent aussi la polémique aux Etats-Unis. On se souvient de celui qui s’est aventuré un peu trop près de la Maison Blanche à Washington; c’est désormais dans les prisons que les engins volants font débat.
Un drone DJI
 
C’est le personnel pénitentiaire de la prison de l’Oklahoma qui a fait la découverte lundi matin : un drone retourné à l’envers sur le sol en plein milieu de la prison et transportant de la drogue, un téléphone ou encore des lames. La livraison aurait été perturbée par le filet de protection métallique qui protège la prison des évasions par hélicoptère.

Un ex-détenu arrêté après avoir jeté un colis au-dessus du mur de la prison de Perpignan

Ce mardi vers 11h15, un véhicule de police s'est retrouvé nez à nez avec un véhicule dont le passager projetait un colis illicite au-dessus des murs d'enceinte de la prison de Perpignan. 
Des filets anti-projections à 200 000 euros l'unité. Perpignan le 23 septembre 2014. © F3 LR
 
La voiture a foncé délibérément sur le véhicule de la PAF obligeant les policiers à tirer dans les roues.

Tahiti - Comparution immédiate - Il frappe deux surveillants de prison : le tribunal prolonge sa peine d’un an

Un homme de 46 ans était jugé, hier, en comparution immédiate pour des faits de violence et d’outrage à l’encontre des forces de l’ordre en état de récidive. Dans un excès de rage, il aurait frappé deux gardiens de la prison de Nuutania.
Hier, une série de prévenus a comparu pour violences  à l’encontre des forces de l’ordre. Photo : archives LDT

 Le prévenu écopait déjà d’une peine de sept ans d’emprisonnement pour tentative de viol. Déjà connu pour des faits de violence dans l’enceinte de la prison, il était libérable début 2017.

Un cas de tuberculose à la prison des Vignettes, à Val-de-Reuil

Val-de-Reuil. Un détenu d’une quarantaine d’années est touché par la maladie. Les surveillants sont inquiets pour leur santé d’autant qu’ils n’ont plus de médecin de prévention depuis trois ans.
Un cas de tuberculose à la prison des Vignettes, à Val-de-Reuil
 
C’est mercredi dernier que les syndicats pénitentiaires ont eu l’information : un cas de tuberculose a été détecté au centre de détention de Val-de-Reuil, Les Vignettes. Le détenu, âgé d’une quarantaine d’années, a été transporté à l’Unité hospitalière sécurisée interrégionale de Lille.

Les surveillants de Domenjod crient leur mécontentement

SAINT-DENIS. Sur le pied de guerre depuis 6 heures hier matin, les gardiens du centre pénitentiaire de Domenjod se sont installés devant l’établissement pour manifester leur colère.
 
Trois syndicats (l’UFAP, la FO pénitentiaire et la CGT), une cinquantaine de participants et une pluie battante qui n’a pas dispersée les troupes.

À Rouen et au Havre, la colère de la « pénitentiaire »

Des surveillants pénitentiaires de Normandie se sont rassemblés à Paris, jeudi 22 octobre 2015. Au Havre et à Rouen (Seine-Maritime), un nouveau blocage est programmé. Explications
 
Les surveillants pénitentiaires sont venus de toute la Normandie, au rassemblement national, jeudi octobre (©D;
 
Jeudi 22 octobre 2015, les surveillants pénitentiaires de Normandie ont rejoint Paris pour un premier mouvement national devant le ministère de la Justice, pour dénoncer « un sous-effectif chronique » dans les établissements pénitentiaires, ainsi que « la dégradation des conditions de travail ».

Varennes-le-Grand - Une mini-mutinerie au centre pénitentiaire

Tout est rentré dans l'ordre au centre pénitentiaire de Varennes-le-Grand, où un mouvement d'humeur de quelques détenus à conduit à un refus de réintégrer leur cellule à l'issue de la promenade de l'après-midi.
Le centre pénitentiaire de Varennes-le-Grand
 
Par prévention, le personnel pénitentiaire a sollicité des gendarmes en renfort, certains étaient en route depuis Dijon.

mardi 27 octobre 2015

Douai - la maison d'arrêt bloquée par une cinquantaine de surveillants

Depuis ce mardi matin, 6 h 30, des surveillants de la maison d’arrêt de Douai bloquent le site.
 
http://lvdn.rosselcdn.net/sites/default/files/articles/ophotos/20151027/1251378445_B976907091Z.1_20151027121539_000_GL15FN9N9.1-0.jpg
 
Ils sont une cinquantaine et dénoncent l’attitude de leur direction envers Jean-Luc, surveillant soupçonné d’avoir participé à un trafic de stupéfiants entre les murs de la prison. Il a finalement été relaxé le 20 octobre mais ses camarades ne digèrent pas la position des dirigeants de la maison d’arrêt : « La parole d’un surveillant compte moins que celle d’un détenu. »

Valenciennes - Tentative d'évasion avortée à la maison d'arrêt

Il cumule les infractions sur le chemin de la prison…
 
La maison d'arrêt de Valenciennes.
 
Lundi, un jeune homme en a fait voir de toutes les couleurs aux policiers chargés de le conduire en détention.

Outrages pour commencer

Valenciennes - un détenu tente de s'évader lors d'un transfert

Un détenu de 19 ans a tenté lundi matin de s'évader de la maison d'arrêt de Valenciennes en faisant usage de la violence.
La maison d'arrêt de Valenciennes © Google
 
Transfert quelque peu agité d'un détenu de 19 ans vers la maison d'arrêt de Valenciennes, lundi matin vers 9h15. Dès sa prise en charge, le jeune homme a outragé l'escorte policière, et a dégradé le fourgon cellulaire. 

Tony Meilhon à nouveau condamné à la perpétuité pour le meurtre de Laëtitia Perrais

Le meurtrier de Lætitia Perrais, dont le corps avait été retrouvé démembré en janvier 2011 près de Pornic (Loire-Atlantique), a été condamné à nouveau lundi en appel à la prison à vie, assortie d'une période de sûreté de 22 ans. Mais cette fois-ci sa peine ne s’accompagne pas d’une rétention de sûreté.    
 
Le verdict a été prononcée par la Cour d'assises d'Ille-et-Vilaine après près de quatre heures de délibéré.

À Rouen, un détenu agresse un gardien et menace son ex

Un détenu de la prison Bonne-Nouvelle est mis en cause dans une affaire de menace. Lors de la fouille de sa cellule, il s’est montré violent.
À Rouen, un détenu agresse un gardien et menace son ex
 
Le 8 février 2015, une cellule de la prison Bonne-Nouvelle est fouillée. Il s’agit de celle de Jaque P., 27 ans. Son ancienne compagne vient de signaler une seconde fois aux services de police avoir reçu des menaces de sa part sur son téléphone portable. Jaque P. refuse la fouille, il brandit même une chaise, afin de menacer l’un des gardiens.

La Réunion - Drogues dures : du cristal dans les prisons de l’île

Les surveillants de la prison de Saint-Pierre ont retrouvé du crystal meth, une drogue dure très puissante et nouvelle à La Réunion, dans l’enceinte du centre pénitentiaire.
 
Découverte très surprenante et inquiétante au sein de la prison de Saint-Pierre dimanche.

Les surveillants ont retrouvé du crystal - une drogue dure, très dangereuse et nouvelle à La Réunion - dans l’enceinte du centre pénitentiaire.

Tahiti - Le détenu envoie au tapis deux agents de la pénitentiaire : 1 an de prison supplémentaire

Un détenu de 46 ans, incarcéré à Nuutania pour une tentative de viol, a écopé d'1 an de prison ferme supplémentaire, ce lundi après-midi en comparution immédiate, pour avoir frappé deux surveillants jeudi dernier en marge de la visite médicale.      
Le détenu, au casier judiciaire chargé, avait déjà été condamné à 3 mois ferme pour des menaces de mort envers des matons.

Deux agents de l'administration pénitentiaire ont déposé plainte jeudi dernier à la gendarmerie de Faa'a après avoir été agressés par un détenu à la maison d'arrêt.

Saint Denis de la Réunion - Prison de Domenjod : les surveillants se sentent méprisés par la direction

Mardi 27 octobre 2015, les surveillants de la prison de Domenjod manifestent depuis 6h00 devant l'entrée du centre pénitentiaire. Ils dénoncent "le mépris de la direction" face aux sous-effectifs du personnel et la recrudescence de la violence au sein de la prison.
Ils étaient cinq enseignants à patienter devant les grilles de l’entrée de la prison de Domenjod, interdits d’entrer à cause du mouvement de l’intersyndicale des surveillants de la prison.

Une audience éprouvante au dernier jour du procès Meilhon

Jugé en appel depuis près de deux semaines, pour avoir tué et découpé en morceaux la jeune Lætitia Perrais en janvier 2011, Tony Meilhon sera fixé sur son sort lundi soir.
         Une audience éprouvante au dernier jour du procès Meilhon  
 
Il était bien là. Tony Meilhon, qui avait refusé de se présenter vendredi dernier, devant la cour d'appel de Rennes, était présent lundi matin à l'ouverture des débats. C'est la dernière journée d'audience du procès en appel de ce multi-récidiviste, jugé pour avoir tué et découpé Lætitia Perrais, le 19 janvier 2011. La cour rendra en effet son verdict lundi soir.

lundi 26 octobre 2015

Manifestation des Personnels Pénitentiaires du 22 Octobre 2015 (Vidéo)

Côte-d'Or : Christiane Taubira est finalement venue à Dijon

La ministre de la Justice Christiane Taubira est sous le feu des médias entre grève des avocats, colère des personnels pénitentiaires et attaques racistes à son encontre. Cela ne l’a pas empêchée de faire le déplacement jusqu’à Dijon le temps d’un dîner jeudi 22 octobre 2015.
 
La ministre de la Justice était à Dijon jeudi 22 octobre 2015. Elle a participé à un dîner organisé à la mairie. © @bordatbenoit
 
Christiane Taubira a eu une journée chargée jeudi 22 octobre 2015. 

Polynésie - Formation : les futurs surveillants pénitentiaires devront-ils payer une partie du billet ?

Selon un courrier du service pénitentiaire des mission Outremer, les futurs surveillants de prison de Polynésie française devront payer la moitié de leur billet après leur formation au sein de l'école d'Agen. Un procédé inacceptable pour le syndicat UFAP-UNSA Justice-Polynésie.
© D.R.
 
La nouvelle est tombée comme un couperet. Le 20 octobre dernier, le syndicat UFAP-UNSA Justice-Polynésie reçoit dans sa boîte email une note des services pénitentiaires de la mission Outremer, soit la direction inter-régionales gérant les Outremer.

Prison : les surveillants en colère manifestent (Bois d'Arcy)

Des fumigènes rouges flottaient au-dessus de la place Vendôme, à Paris, le 22 octobre. Après les policiers et les avocats, c’était au tour des personnels pénitentiaires, dont une large majorité de surveillants, de défiler sous les fenêtres de la ministre de la Justice Christiane Taubira.
 
Ils étaient environ 3 000, venant de toute la France, à manifester à l’appel d’une intersyndicale (SNP-FO, SNJFO, Ufap-Unsa et CGT).

Dépistage de la tuberculose à la prison de Villepinte

Une opération de dépistage de la tuberculose devrait être prochainement organisée à la maison d'arrêt de Villepinte (Seine-Saint-Denis) après la détection d'un cas parmi les détenus, a-t-on appris auprès de l'Agence régionale de santé (ARS) d'Ile-de-France.
© F3
 
Incarcéré depuis le mois de juin, ce détenu a été hospitalisé à la prison de Fresnes mardi pour une "suspicion de tuberculose" et il a débuté le lendemain un traitement antituberculeux, a expliqué l'Agence régionale de santé (ARS). 

Maison d'arrêt de Vannes - Les surveillants vannetais font savoir leur mal-être

Les surveillants pénitenciers ont manifesté jeudi, à Paris, pour dénoncer la précarisation des conditions de travail. À Vannes, le personnel de la prison n'échappe pas au phénomène, même s'il s'estime plutôt « chanceux ».
 
 
Jean-Michel Le Breton ( UFAP UNSa Justice) et Pascal Kerbouriou (Force ouvrière), reviennent de la manifestation nationale des surveillants pénitenciers.

Les avocats durcissent leur mouvement malgré les concessions de Taubira

Le Conseil national des barreaux a voté « à l’unanimité » vendredi soir un appel à une grève générale des avocats jusqu’à mercredi dans toute la France, pour protester contre la réforme de l’aide juridictionnelle malgré les concessions de la garde des Sceaux.

Au lendemain d’une manifestation du personnel pénitentiaire sous ses fenêtres, et dix jours après celle des policiers, la ministre de la Justice Christiane Taubira est toujours en proie à la colère des avocats: ils ont lancé il y a près de deux semaines une grève de l’aide juridictionnelle (AJ), qui permet aux plus démunis d’avoir un avocat, pour en dénoncer la réforme.

Laon : le témoignage accablant d’un travailleur en prison

Il est travailleur sanitaire et social et a approché le milieu carcéral, ses locataires, ses surveillants. Ce sont ces derniers qui souffriraient le plus.

«
Dans les maisons d’arrêt dans lesquelles j’ai travaillé, les surveillants étaient souvent seuls.
»

Photo d’illustration
 
Travailler au plus près des détenus et du personnel pénitentiaire ? « C’est être un paravent. » Être un surveillant, un « maton », un gardien de prison ? « C’est être épuisé, sur les rotules. »

Le Havre - Le Havrais entre outrages et apologie de terrorisme au centre pénitentiaire

En quelques minutes, Le Havrais a cumulé les emportements au centre pénitentiaire.
Il a écrit à la responsable de formation officiant au centre pénitentiaire afin de présenter ses excuses. La professionnelle les a acceptées.
 
« J’étais vexé que vous ne me receviez pas », a exprimé le détenu de Saint-Aubin-Routot. Mais, cela ne va pas éviter à ce Havrais de 26 ans une onzième condamnation.
 
Entre septembre 2013 et juin 2015, il a été incarcéré pour purger plusieurs peines. Aujourd’hui, devant le tribunal correctionnel du Havre, Nouhoum écope une nouvelle fois de prison ferme. Pour outrage, violence, et apologie de terrorisme.

vendredi 23 octobre 2015

Manifestation Unitaire du 22 Octobre (Photos)

Merci et Bravo pour la Mobilisation du 22 Octobre !

 
Ce n'est pas terminé... Bien au contraire...

Meuse - six mois ferme pour le détenu de Montmédy qui a agressé, outragé et menacé trois surveillants

« Depuis que je suis à la prison de Sarreguemines, je me sens beaucoup mieux. » On pourrait presque dire qu’il a le mot pour rire Semail Hadji. Cette phrase, cet homme de 38 ans au casier judiciaire bien fourni (18 mentions), l’a prononcée après avoir quitté le centre de détention de Montmédy.
 
 
« Il s’est senti tellement bien à Sarreguemines, qu’après une permission, il n’a pas réintégré sa cellule. » affirme le procureur de la République, Camille Miansoni.

La «pénitentiaire» demande des comptes à Taubira

Les surveillants de prison ont défilé jeudi à Paris en dénonçant le manque de moyens et les agressions qui se multiplient.
Manifestation des surveillants pénitentiaires, jeudi, à Paris.
 
«Taubira, on ne veut pas l'entendre, on veut qu'elle nous écoute». Philippe Campana, le secrétaire national de Force ouvrière pénitentiaire, résume l'esprit de la manifestation des gardiens de prison venus jeudi de toute la France pour crier leur désarroi.

À l'issue d'une rencontre avec leurs représentants, Christiane Taubira a annoncé la création de sept groupes de travail sur les rémunérations et les conditions de travail. Les syndicalistes seront reçus par le chef de l'État le 29 octobre.

Avocats, policiers, gardiens de prison: Taubira cristallise les grognes

En plus des policiers la semaine dernière et de la droite depuis son arrivée à la Justice, la ministre cristallise maintenant la colère des avocats et des agents de l'administration pénitentiaire.
A la Chancellerie, on souligne que Christiane Taubira est
 
Les avocats en grève, les policiers sous ses fenêtres, les gardiens de prison en colère: un vent mauvais souffle pour Christiane Taubira, ministre d’une justice engagée qui cristallise les critiques, bien au-delà de son magistère.

Taubira "entend" la colère du personnel pénitentiaire qui ne veut "rien lâcher"

Conditions de travail, insécurité, indemnités trop peu élevées: après les policiers et les avocats, les personnels de l'administration pénitentiaire ont à leur tour exprimé leur ras-le-bol jeudi sous les fenêtres du ministère de la Justice, où ils ont été reçus en fin d'après-midi.
Manifestation le 22 octobre 2015 à Paris des personnels de l'administration pénitentiaire (c) Afp
 
A l'appel de quatre syndicats nationaux (UFAP, SNPFO-PS, SNJFO-PA et CGT Pénitentiaire), près de 2.000 personnes selon la police, 3.000 selon les organisateurs, venues de toute la France, ont défilé de la place du Châtelet jusqu'à la Chancellerie.

«Les détenus ont pris le pouvoir»

Elle ne rêvait pas de devenir surveillant. « Mais j’ai appris à aimer mon métier. Aujourd’hui je plains surtout les jeunes», glisse-t-elle. Elodie, 46 ans, a rejoint l’administration pénitentiaire à l’âge de 30 ans.

Paris, jeudi 22 octobre 2015. Les surveillants de prison ont manifesté devant le ministère de la Justice.
 
Jeudi, elle faisait partie des 2000 à 3000 manifestants venus protester devant le ministère de la Justice. «Nous souffrons comme jamais. Les détenus ont pris le pouvoir et notre hiérarchie ferme les yeux. Ils ne veulent surtout pas de vagues : ils craignent trop les mutineries, les prises d’otage... Alors on trinque en silence.»

Christiane Taubira a « entendu » les personnels pénitentiaires mais ne les a pas exaucés

Après les policiers et les avocats, c’est au tour des personnels de l’administration pénitentiaire de défiler, jeudi 22 octobre, jusque sous les fenêtres de la ministre de la justice. Conditions de travail, sous-effectifs, insécurité, indemnités trop peu élevées : les sujets qui cristallisent la colère sont nombreux.

Manifestation des personnels pénitentiaires, jeudi 22 octobre, à Paris.
 
A l’appel de quatre syndicats représentant les personnels de surveillance, techniques et administratifs, 3 000 fonctionnaires ont défilé.

mercredi 21 octobre 2015

Manif Intersyndicale Pénitentiaire Jeudi 22 Octobre à Paris

A l'appel des Syndicats nationaux UFAP-UNSa Justice, SNP-FO Personnels de Surveillance, SNJFO Personnels Administratifs et la CGT Pénitentiaire, les Personnels pénitentiaires battront jeudi 22 octobre 2015 les pavés parisiens.

L'unité syndicale informe les personnels que la manifestation nationale du jeudi 22 octobre 2015, partira de la Place du Châtelet, Pour rejoindre ensuite la Place Vendôme.

RASSEMBLEMENT DES MANIFESTANTS POUR 13H00

Une audience auprès de la ministre a été demandée pour 17H00

Evadé de la prison de Villenauxe, le détenu retrouvé à Reims après deux ans de cavale

Un évadé a été retrouvé par la police de Reims. L’homme âgé de 24 ans, avait profité d’une permission de sortir pour ne pas réintégrer le centre de détention de Villenauxe-la-Grande, le 29 juillet 2013.
 
Selon nos confrères de l’Union, un détenu du centre de détention de Villenauxe-la-Grande, évadé depuis plus de deux ans, a été retrouvé à Reims avec des armes et des munitions.

Moirans: les 2 détenus auraient été transférés vers une autre prison

Les deux détenus de Moirans qui demandaient une permission de sortir pour assister aux obsèques d’un proche auraient été transférés vers un autre centre pénitentiaire sous escorte policière bien armée compte tenu du mouvement des autres détenus.

Désormais, le juge de l’application des peines d’Albertville n’est plus concerné par l’affaire. Le dossier sera transféré à la juridiction dont dépend le prochain centre de détention.

Moirans : "Si le comportement du détenu est violent, c'est un motif de rejet", Catherine Ardaillon (JAP)

Catherine Ardaillon, vice-présidente et coordinatrice du service d’application des peines au Tribunal de Grande instance d’Evry était l'invitée de France Info. Elle revient de manière très claire sur le cas du détenu qui a provoqué les émeutes de Moirans et sur les règles applicables pour les demandes provisoires de sorties de prison.
    
L'appel de la demande de sortie de prison rejetée du détenu qui est à l'origine des émeutes de Moirans "a peu de chances de prospérer", tranche Catherine Ardaillon, vice-présidente et coordinatrice du service d’application des peines au Tribunal de Grande instance d’Evry, en d'autres termes juge d'application des peines, les fameux JAP.

États-Unis - la peine de mort va disparaître d'ici 5 ans

On condamne moins et on exécute moins car c'est devenu de plus en plus compliqué de tuer un homme à cause, entres autres, du coût et l'impossibilité de se procurer du poison.
 
La peine de mort pourrait ne plus être en vigueur d'ici cinq ans aux États-Unis. C'est ce que pronostiquent les observateurs et les abolitionnistes comme Robert Badinter. Les États américains ne parviennent plus à exécuter leur condamnés à mort, la fin peine de mort est inexorable. On parle encore régulièrement d'exécution. La prochaine est prévue en Floride le 29 octobre mais chaque mise à mort pose désormais problème aux Américains.

Détenu d'Aiton : une demande de libération sans escorte refusée, une autre en cours d'examen

Une autorisation de sortir sous escorte est toujours en cours d'examen à la cour d'appel de Chambéry, alors qu'un jeune détenu souhaite pouvoir assister aux obsèques de son frère, qui auront lieu jeudi à Moirans. La première demande, sans escorte, a été refusée.
La cour d'appel de Chambéry a confirmé, mercredi 21 octobre, dans la matinée, le rejet de l'autorisation de sortir d'un détenu de la prison d'Aiton (Savoie) pour assister à l'enterrement de son frère, à l'origine de violents incidents, mardi, à Moirans (Isère). Une nouvelle demande de sortie, cette fois-ci sous escorte, est en cours d'examen.

Les personnels pénitentiaires de toute la France manifesteront ce jeudi à Paris

Les syndicats UFAP-UNSa Justice, SNP-FO, SNJFO et la CGT appellent à une manifestation ce jeudi dans les rues de Paris.
Dans un comminuqué, les syndicats déclarent que leur mobilisation intervient "face à une administration pénitentiaire et un ministère de la justice complétement dépassés et face à un budget 2016 en stagnation qui ne correspond en rien aux moyens nécessaires pour combattre la crise profonde que traversent l'administration pénitentiaire".

Un rapport préconise la «perpétuité réelle» pour certains terroristes

Guillaume Larrivé, député Les Républicains, réclame également la fin de l'automaticité des réductions de peines pour ces détenus.
Un surveillant de prison à Valence.
 
Les terroristes sont-ils des détenus comme les autres? C'est la question que pose Guillaume Larrivé, député LR de l'Yonne, qui vient de rendre un rapport parlementaire dans le cadre des débats sur la loi de finances concernant l'administration pénitentiaire.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...