-

Retrouvez l'Actu sur Facebook :)

A la demande de plusieurs lecteurs de l'Actu, et pour ne pas laisser la bande de menteurs institutionnels aux manettes de ce qui vous e...

Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

lundi 30 novembre 2015

Interdiction du choix du système d’exploitation de l’ordinateur du détenu

Par un arrêt du 9 novembre 2015, le Conseil d’Etat a jugé que le fait que l’administration pénitentiaire impose un système d’exploitation sur l’ordinateur personnel du prisonnier n’est pas une mesure faisant grief.

Un prisonnier du centre de détention de Caen avait sollicité l’installation de Linux sur son ordinateur d’une part en raison de sa gratuité et d ’autre part car il souhaitait se former sur ce système d’exploitation. 
 
L’administration refusa pour des motifs de sécurité et de contrôle.

Rennes - Il stockait héroïne et portables en cellule

Le tribunal correctionnel a condamné, hier, un homme de 32 ans, incarcéré à Vezin, à un an de prison supplémentaire.

Le bruit courait depuis des semaines au centre pénitentiaire de Vezin. Erwann Vattier, condamné à une lourde peine en 2011 pour une affaire de stupéfiants, était suspecté d'introduire, via le parloir, de l'héroïne et des téléphones portables en détention. Le parquet a d'ailleurs précisé que « détenir ces produits dans la maison d'arrêt, c'est être le roi de la prison ».

Sore (40) : il vole une voiture et demande à retourner en prison

À peine sorti de prison fin octobre, cet homme de 50 ans vole une voiture en faisant chuter sa propriétaire. Il a pris 32 mois vendredi.
Sore (40) : il vole une voiture et demande à retourner en prison
 
« Je ne veux pas d'avocat. Je ne vous dirai rien ! » Ce sont les seuls mots prononcés par ce sans domicile fixe de 50 ans, lors de sa comparution immédiate, vendredi matin, devant le tribunal correctionnel de Mont-de-Marsan.

vendredi 27 novembre 2015

Prison de Saint-Mihiel: elle lui amène de la drogue, il la charge

FOUAD est un homme charmant, un compagnon certainement attentionné : quand sa compagne lui rend service en prison, il n’hésite pas à la… charger. Le 13 avril 2014, Maria lui rend visite en détention à Saint-Mihiel. Un contrôle au parloir, avec un chien, révèle que la jeune femme est porteuse de 4,25 grammes d’herbe de cannabis.
 
Saint-Mihie lCentre de Détention
 
Interrogée, elle explique que Fouad lui a passé commande de la drogue, par l’intermédiaire d’un autre détenu. Son compagnon se trouvait au mitard, pour quelques problèmes disciplinaires.

Centrale de Clairvaux : une vingtaine de détenus a refusé jeudi de réintégrer les cellules

A l'issue de la promenade, une vingtaine de détenus de Clairvaux a refusé hier jeudi 26 novembre de remonter en cellules. Leur retour se serait effectué dans le calme grâce à l'intervention des équipes régionales d'intervention et de sécurité de la gendarmerie.
 
© France 3 Champagne-Ardenne
Selon l'administration pénitentiaire, l'événement est plutôt rare dans cette maison de détention. Les revendications des détenus seraient en lien avec leurs conditions de détention mais sans rapport avec la situation post-attentats.

La prison d'Osny veut produire "un engagement citoyen" des détenus radicalisés

Deux semaines après les attentats de Paris, la question de la prévention de la radicalisation est au cœur des préoccupations des politiques. Le député PS Sébastien Pietrasanta s'est rendu jeudi dans une prison de la région parisienne où un programme expérimental de lutte contre la radicalisation est appliqué.
 
 
Après les attentats de Paris et de Saint-Denis, la question de la prévention de la radicalisation pour éviter tout nouveau risque d'attentat, est une priorité. Jeudi, le député socialiste Sébastien Pietrasanta, qui vient d'être nommé secrétaire national à la sécurité du PS, s'est rendu dans l'une des prisons de la région parisienne qui héberge des détenus de retour de Syrie, la prison d'Osny où un programme expérimental de lutte contre la radicalisation est en place depuis plusieurs mois.

USA - Après avoir vécu 44 ans en prison, il redécouvre le monde

L'émotion et la surprise d'Otis Johnson qui redécouvre sa ville natale de New-York ont été filmées par la chaîne Al-Jazeera.
Cet Américain  a été condamné à 44 ans ans de prison pour le meurtre d'un policier alors qu'il avait 25 ans.
Aujourd'hui âgé de 69 ans, l'homme est estomaqué par le changement de notre société.

23 détenus refusent de réintégrer leur cellule à Clairvaux

Selon un communiqué du syndicat Force Ouvrière Pénitentiaire, « 23 détenus » de la maison centrale de Clairvaux ont « refusé de réintégrer » leur cellule après leur séance de sports jeudi.
 
Le syndicat évoque des revendications sur « les mesures de contrôles qui se durcissent ».
Contacté jeudi soir, le directeur de la maison centrale de Clairvaux n’a pas pu répondre à nos questions.

Une surveillante pénitentiaire a été agressée par un détenu à Saint-Quentin Fallavier

Une surveillante du centre pénitentiaire de Saint-Quentin Fallavier a été agressée par un détenu, le mercredi 25 novembre, en fin d'après-midi.
© France 3 Alpes. archive.
 
Ce mercredi, une Première Surveillante (une gradée de l'équipe avec au moins 10 ans d'expérience) de Saint-Quentin Fallavier a été violemment agressée par un détenu placé en cellule disciplinaire. La veille, l'homme, souffrant de troubles psychologiques, avait forcé la porte de sa cellule et affirmé qu'il n'en resterait pas là. Il a profité d'un moment de solitude de la gardienne, lors du service du repas, pour prendre son stylo et essayer de l'enfoncer à plusieurs reprises dans sa carotide. Les raisons de son acte n'ont pas été établies.

Le Sénat adopte à l'unanimité l'augmentation du budget de la justice

Le Sénat a adopté jeudi l'augmentation des moyens de la justice dans le projet de budget 2016 demandée par le gouvernement, suite aux attentats du 13 novembre.
 
            Le Sénat adopte à l'unanimité l'augmentation du budget de la justice

"Nous devons intensifier le déploiement de la stratégie judiciaire de lutte contre le terrorisme", a souligné la Garde des sceaux Christiane Taubira en présentant l'amendement du gouvernement prévoyant cette hausse.

Polynésie - Pénitentiaire : l'UFAP Unsa réagit

La prise en charge des frais de déplacement en métropole pour les élèves surveillants pénitentiaires, un dossier épineux qui n'en finit pas de provoquer des réactions.

FO Pénitentiaire a assuré en début de semaine que la moitié du billet d'avion serait remboursée grâce à la continuité territoriale.

Aujourd'hui, nouvelle réaction, celle de l'UFAP Unsa Justice. Le syndicat conteste cette situation et dénonce le fait que les élèves aient à supporter ne serait-ce que la moitié des frais. C'est une inégalité de traitement, dit l'UFAP Unsa.

Saint-Quentin : un détenu agresse une surveillante

Une surveillante pénitentiaire a été agressée par un détenu mercredi, au sein du quartier disciplinaire de la prison de Saint-Quentin-Fallavier.
     Saint-Quentin : un détenu agresse une surveillante
 
L'individu a utilisé un stylo pour s’en prendre à la jeune femme, blessée au cou et au thorax.
Il a expliqué avoir voulu la prendre en otage pour réclamer de nouvelles conditions de détention.

Un surveillant frappé par un détenu et un autre menacé de mort à la prison de Val-de-Reuil

Un surveillant a été blessé par un détenu ce jeudi matin au Centre de détention de Val-de-Reuil (Eure).
(Photo d'illustration@DR)

Les faits ont été révélés ce soir par le syndicat pénitentiaire des surveillants (SPS).

"Un détenu apprenant le refus de sa permission de sortie a pété les plombs en cassant tout dans sa cellule. Il a crié des propos intolérables faisant l'apologie de crime : "Vive daesh, je vais tous vous buter à la Kalach"", rapporte Nicolas Bihan, délégué interrégional et secrétaire local du SPS.

Christiane Taubira espérée lundi en Haute-Saône

Attendue lundi soir à Besançon pour le meeting de campagne pour les élections régionales de la candidate socialiste Marie-Guite Dufay, Christiane Taubira pourrait auparavant faire une incursion sur le territoire haut-saônois.

C’est sur le secteur de Lure-Héricourt que la Garde des Sceaux est ainsi espérée par les militants du PS. Mais a priori pas pour évoquer le dossier de la nouvelle prison pour laquelle vient de lui être transmis un dossier faisant proposition d’un site pour accueillir l’établissement pénitentiaire.

jeudi 26 novembre 2015

Taubira : la lutte contre la radicalisation en prison renforcée

La ministre de la Justice, Christiane Taubira, affirme ce mercredi avoir « très substantiellement » renforcé la lutte contre la radicalisation en prison.

La ministre de la Justice, Christiane Taubira, affirme ce mercredi avoir « très substantiellement » renforcé la lutte contre la radicalisation en prison.

Parmi les moyens employés, des officiers de renseignement supplémentaires et des systèmes de brouillage de téléphones. 

Strasbourg - « La radicalisation en prison est marginale »

La sociologue strasbourgeoise Rachel Sarg s’apprête à publier la thèse qu’elle a soutenue il y a un an sur la pratique religieuse en prison.
Les (mauvaises) rencontres faites en prison peuvent mener à la radicalisation. Mais, d’après la sociologue Rachel Sarg, celle-ci « a surtout lieu avant ou après, dans les quartiers et par internet ».Archives L’Alsace/
 
La chercheuse s’est basée sur des entretiens menés dans trois établissements pénitentiaires alsaciens. Elle en conclut que si le phénomène de radicalisation en prison peut exister, il reste minoritaire.

Mulhouse - Réfléchir sur « le sens de la peine »

« Moins punir par la prison pour mieux reconstruire » est le thème de la 22e Journée nationale des prisons.

Marie-Agnès Credoz, contrôleur des lieux de privation des libertés, a aussi été magistrate pendant quarante-deux ans. Photo  L’Alsace/

À Mulhouse, les associations donnent rendez-vous au public ce samedi à la Maison Engelmann. Marie-Agnès Credoz, magistrate honoraire et contrôleur des lieux de privation de liberté, parlera des critères de la peine.

LE PONTET - Il appelle les gendarmes depuis la prison et fait croire à une agression

Hier, et seulement cinq jours après avoir été condamné par le tribunal pour enfants au palais de justice d’Avignon, un détenu de la prison du Pontet tout juste âgé de 18 ans a comparu devant le tribunal correctionnel d’Avignon.
 
Archives
 
Il aurait appelé les gendarmes depuis le centre pénitentiaire pour faire croire à une agression.

mercredi 25 novembre 2015

Jawad B, le logeur de Daesh, de retour à la case prison

Après 6 jours de garde-à-vue, celui qui a été massivement parodié par les internautes sur les réseaux sociaux , a été mis en examen et écroué aujourd’hui par le juge d’instruction en charge de l’affaire.
 
Selon les premiers éléments de l’enquête, c’est Jawad Bendaoud lui-même qui a ouvert son appartement de Saint-Denis aux terroristes armés, dont Abdelhamid Abaaoud, « le cerveau » des attentats à Paris, en échange de quelques centaines d’euros.

Prison ferme pour le frère de Rachida Dati, condamné pour un vol dans la Marne

Le casier de Jamal Dati est déjà bien chargé. Mais ce samedi 21 novembre, il affirme avoir « ramassé » un portefeuille, à la station-service de Sommesous, sans penser que c’était du vol.
 
Les faits sont, de l’aveu même du parquet « d’une banalité affligeante ». Il est 7 h, samedi 21 novembre, lorsqu’un homme oublie son portefeuille dans la station-service de Sommesous, sur la nationale 4. Il dit avoir près de 500 € à l’intérieur : il part acheter une automobile à Strasbourg. Cette somme, serait la variable d’ajustement de la négociation : il est aussi en possession d’un chèque de banque.

Trafics à la prison de Val-de-Reuil : le SPS réclame une fouille générale des cellules

Des fouilles ont été effectuées vendredi 20 novembre à l'intérieur des cellules du centre de détention des Vignettes à Val-de-Reuil (Eure).
Le centre de détention de Val-de-Reuil est le plus grand d'Europe. Il accueille 800 détenus dont une vingtaine fichés S par les services de renseignement

  Selon le syndicat pénitentiaire des surveillants  (SPS), qui révèle cette fouille, "pas moins de 120 g de cannabis dans la cellule d'un détenu ainsi que 80 d'herbe de cannabis et un chargeur de téléphone portable dans cette même cellule.
Il a été également retrouvé 130 euros en espèce dans la cellule d'un autre détenu, ainsi que des cartes sim et clefs USB dans d'autres cellules"
.

66.198 détenus au 1er novembre, les établissements toujours surpeuplées

Le chiffre est en légère hausse par rapport au mois précédent...
 
Prison de Fleury-Mérogis  (Illustration)

Les prisons françaises toujours surpeuplées. Quelque 66.198 personnes étaient détenues en France au 1er novembre 2015, un chiffre en légère hausse par rapport au mois précédent, selon un communiqué publié mardi par l’administration pénitentiaire.

Une nouvelle agression de surveillant au centre de détention de Val-de-Reuil

Lors d’une fouille, un détenu des Vignettes s’en est pris à une surveillante.
Une surveillante a été agressée, lundi, vers 18 h, aux Vignettes, le centre de détention de Val-de-Reuil. Avec un autre collègue, elle procédait à la fouille d’une cellule.
 
L’un des détenus présent cachait dans le poing de sa main 17 g de cannabis. Les surveillants lui ont alors demandé d’ouvrir sa main. Le détenu a refusé. Sentant qu’il n’allait pas obéir, l’agent pénitentiaire s’est mis devant la porte de la cellule pour éviter sa fuite. Le détenu l’a alors violemment bousculé au thorax. Ce dernier a été maîtrisé par d’autres agents venus en renfort.
La surveillante a été prise en charge par les secours. Elle a eu 17 jours d’incapacité totale de travail. Elle souffre de multiples contusions et d’une entorse à la cheville.

Nancy : le cambrioleur empalé placé en détention

Surpris par le propriétaire alors qu’il venait de s’introduire par effraction dans sa maison de la rue du Colonel-Renard, dans la nuit de jeudi à vendredi, un cambrioleur prenait la fuite.
 
Avec quelque 500 € de liquidités en poche. Son complice qui faisait le guet lui emboîtait le pas. Alertés par la victime, les policiers se lançaient dans un sprint derrière les fuyards.

mardi 24 novembre 2015

Nantes : Douze personnes, dont trois évadées de prison, arrêtées pour une série de cambriolages

La gendarmerie a interpellé ce mardi douze individus impliqués dans au moins 35 cambriolages. Parmi eux, trois étaient des évadés de prison...

C’est une grosse prise que vient de réaliser le groupe d’enquête et de lutte contre les cambriolages (GELAC) de la compagnie de gendarmerie départementale de Rezé. Après plusieurs semaines d’investigation, douze personnes ont été interpellées ce mardi matin dans l’agglomération nantaise pour une série de cambriolages et vols par effraction touchant des boulangeries et résidences principales.

Nancy : un surveillant de prison tabassé aux cris de "Allah Akbar"

Un détenu a frappé un gardien de prison à la maison d’arrêt de Nancy (Meurthe-et-Moselle) en hurlant «Alla Akbar». L’agresseur s’est acharné sur sa victime alors qu’il était allongé au sol.
Nancy : un surveillant de prison tabassé aux cris de "Allah Akbar"
 
Une semaine après les attentats de Paris, un détenu de la prison de Nancy-Maxéville a vivement agressé un surveillant en criant «Dieu est grand» en arabe avant de lui assener de nombreux coups au visage, a-t-on appris de source syndicale et confirmant une information de L’Est Républicain. Un surveillant a constaté l’inondation d’une cellule le matin et a tenté de s’expliquer avec son occupant. Une discussion qui a mal tourné.

Il crie "Vive Daesh" et dort en prison

Au tribunal correctionnel d'Avignon lundi après-midi, deux jeunes hommes ont comparu pour avoir outragé des policiers venus les interpeller alors qu'ils couvraient des murs de l'intra-muros avignonnais de graffitis. Non content d'insulter les gardiens de la paix l'un d'eux s'est écrié "vive daesh".

centre pénitentiare du Pontet
Traiter les policiers de "sales juifs" qui ont peur d'aller dans les quartiers, ça passe déjà mal,  mais ajouter "Vive daesh" dans la nuit de vendredi à samedi dernier alors que les attentats ensanglantent Paris, là ça devient carrément très déplaisant !

Un auteur de menaces islamistes agresse un surveillant à la prison de Perpignan

L'un des membres du groupe de jeunes interpellé par la police après avoir proféré des menaces de mort à caractère islamiste, dans le train ralliant Perpignan, le 18 novembre, a commis une agression au centre pénitentiaire de Perpignan.

Les menaces de mort islamistes proférée par un groupe de jeunes à bord d'un Train Express Régional, mercredi 18 novembre, comportent des suites.
 
Trois garçons résidant à Béziers ont comparu ce lundi 23 novembre face à la justice, à Perpignan. Ils ont été placés en détention immédiate dans l'attente de leur jugement, prévu le 9 décembre, lors duquel ils répondront de leurs menaces auprès des passagers du train.
 

Bois-d’Arcy : le détenu met le feu dans sa cellule

Les sapeurs-pompiers sont intervenus, ce lundi après-midi pour un feu déclenché par un détenu dans une cellule de la prison de Bois-d’Arcy.

Illustration Un détenu a mis le feu dans sa cellule nécessitant l’intervention des sapeurs-pompiers.

Le détenu présent dans la pièce a été transporté sous escorte pénitentiaire à l’hôpital Mignot, au Chesnay, pour y subir des examens. Ses jours ne sont pas en danger.

Il « s’évade » de son bracelet électronique pour aller au kebab près de Rouen : trois mois de prison

Drôle d’évasion sanctionnée de trois mois de prison : un prévenu a déclenché l’alarme de son bracelet électronique pour un kebab.  
Matthieu S., 26 ans, les dreadlocks dignes d’un zadiste, n’a pas trop compris ce qui lui est arrivé entre le 6 et le 17 novembre dernier. Son incompréhension se solde par trois mois de prison et un retour à la prison Bonne-Nouvelle.

L’affaire commence en... 2009, quand il est condamné par défaut pour une infraction à la législation sur les stupéfiants. Mais les sept mois de prison ne sont pas mis à exécution avant 2015, faute pour la justice d’avoir retrouvé le prévenu. Après quelques semaines d’incarcération pour cette vieille affaire, le juge de l’application des peines (JAP) accède à la demande du prévenu et lui fait bénéficier d’un bracelet électronique. À charge pour lui de prouver qu’il n’utilise plus de drogue et de rester chez lui après 18 h.

Lavaur - Un jeune détenu tente d'agresser un surveillant au tournevis

Vendredi dernier au matin, vers 10 heures, un surveillant de l'Établissement Pénitentiaire pour Mineurs (EPM) de Lavaur a été victime d'une agression de la part d'un jeune détenu.

Vendredi dernier, à l'établissement pénitentiaire pour mineurs de Lavaur, un adolescent âgé de 16 ans et demi a tenté vendredi dernier d'agresser un surveillant avec un tournevis.  / Photo DDM, JML archives
 
image: http://memorix.sdv.fr/0/default/empty.gif
«C'est une tentative d'homicide dont a été victime notre collègue», dénonce le syndicat UFAP UNSA Justice, dans un communiqué.

Béziers - téléphones, drogues, armes et anabolisants retrouvés à la prison

Deux détenus ont été placés en garde à vue après la mise au jour d'un trafic à la prison de Béziers.

Béziers : téléphones, drogues, armes et anabolisants retrouvés à la prison
 
"Il est déconcertant de voir que la prison de Béziers est une véritable passoire et que rien n'est fait pour que cela s'arrête", insiste Nicolas Burtz, représentant le syndicat FO pénitentiaire. À quand une fouille générale de cette prison ?" Le représentant syndical fait état de la découverte d'un véritable trafic de stupéfiant dans la prison qui a conduit au placement en garde à vue de deux détenus.

lundi 23 novembre 2015

Solère et Douillet surpris que des détenus revenus de Syrie possèdent des portables

Les deux députés se sont rendus à la maison d'arrêt de Nanterre sous l'oeil des caméras de M6 pour s'informer sur le phénomène de radicalisation derrière les barreaux. 

Les députés Les Républicains Thierry Solère et David Douillet ont visité la maison d'arrêt de Nanterre sous l'oeil des caméras de Zone Interdite, l'émission de M6. Le but de leur déplacement était de s'informer sur le phénomène de radicalisation islamiste de détenus. Mais à la diffusion dimanche soir, Le Lab d'Europe 1 a repéré un passage où les deux élus s'étonnent d'une odeur de cannabis dans les couloirs qu'ils traversent.

Le nouveau centre pénitentiaire de Valence table sur la réinsertion active

Inspiré de centres étrangers, le 1er établissement pénitentiaire français à réinsertion active (Valence) a accueilli dimanche 8 novembre ses premiers détenus.

83 M € d'investissement. Côté incarcération : 2 quartiers maison d'arrêt (2 X 164 places), un quartier maison centrale (120 places), un quartier d'accueil et d'évaluation pour hommes majeurs, un quartier d'isolement (14 places), un quartier disciplinaire (7 places). Vu la position géographique de Valence, la maison centrale devrait être très demandée, le Sud-Est n'en comtpe que deux autres (Arles, Lyon). Prochains centres à ouvrir sur le même modèle : Beauvais, Riom.Soit 148 personnes jusque-là détenues à la maison d’arrêt de l’avenue de Chabeuil (qui datait de 1866... et dont les femmes ont été tansférées à la maison d’arrêt de Lyon-Corbas). La capacité totale est de 464 places (uniquement des hommes majeurs).

Brest - Prison : inquiétudes sur l'exposition au cannabis

La fumée des joints a-t-elle un impact sur les surveillants ? Non, assurent des experts, en réponse aux craintes d'un syndicat. Une anecdote qui met en tout cas en lumière une réalité en détention.

À Brest comme ailleurs, la consommation de stupéfiants est une réalité.

L'histoire

La requête a de quoi surprendre. Il y a environ un an, le syndicat UFAP de la maison d'arrêt s'inquiétait, lors d'un comité technique, de l'impact du cannabis sur les surveillants.

Marseille - Un homme obtient 8.800 euros après cinq mois en prison

La cour d’appel d’Aix-en-Provence a alloué en début de semaine 8.800 euros à un Marseillais de 21 ans, emprisonné cinq mois et douze jours.
 
Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), le 18 septembre 2006. Photo de l'entrée de la Cour d'appel.
 
Selon La Provence, cet intérimaire a été relaxé en appel. Il a alors réclamé 10.000 euros à l’Etat au titre de la perte de ses salaires.

Création d'une structure pour "jeunes radicalisés"

Pour lutter contre le terrorisme, Manuel Valls a annoncé jeudi à l'Assemblée nationale la création d'une structure pour "jeunes radicalisés".
Une partie de la droite conspue Valls, des députés disent leur honte de ce spectacle
 
Selon le Premier ministre, les premiers admis pourraient être "des repentis", que nous mettrons "à l'épreuve afin de mesurer leur volonté de réinsertion dans la durée".

Evasion culturelle pour les détenus de Montbéliard

Pendant un mois, une dizaine de détenus de la maison d'arrêt de Montbéliard ont participé à des ateliers culturels. Des ateliers d'écriture, de calligraphie et de musique qui ont permis de créer une correspondance entre la prison et le milieu ouvert. Un livre CD va être édité en février.
Des ateliers qui ont permis de créer du lien
 
Ces ateliers, c'est le fruit d'une "vieille idée" de Jean-Denis Perret-Gentil, directeur pénitentiaire d'insertion et chef du SPIP (Service pénitentiaire d'insertion et de probation) à Montbéliard.

Frappé par un détenu de Nancy qui hurle « Allah Akbar »

Nancy : un surveillant du centre pénitentiaire agressé
 
La prison de Maxéville

Un prisonnier du centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville a inondé sa cellule au cours de la nuit de vendredi à samedi. Un surveillant s’en est rendu compte aux environs de 7 h du matin car l’eau avait aussi envahi le couloir. Le gardien a eu une explication avec le détenu. Cela s’est mal passé.

mercredi 18 novembre 2015

Engins explosifs sans danger lancés dans la prison d'Angers

Trois fois, des engins explosifs ont été lancés, le week-end dernier, dans la maison d'arrêt d'Angers. Le syndicat Ufap s'en inquiète dans un communiqué. La police démine.

La maison d'arrêt d'Angers est la cible de projections en tout genre.
 
Que s’est-il passé ce week-end à la maison d’arrêt d’Angers ? Dans un communiqué diffusé mardi 17 novembre sur son site Internet, la section locale de l’Ufap-Unsa, syndicat des surveillants de prison, fait état d’une série de phénomènes troublants. « Dans la nuit du 14 au 15 novembre, un cocktail Molotov ou engin explosif fut projeté par-dessus le mur d’enceinte de l’établissement sans qu’il n’y ait eu de dégâts. »

Aube : évasion d’un détenu musulman radicalisé

Un détenu musulman radicalisé de la maison centrale de Clairvaux, dans l’Aube, s’est évadé il y a trois semaines, après une permission de sortie, selon des sources concordantes.
La maison centrale de Clairvaux. - POUZET/SIPA
 
« Eric Youssef n'est pas revenu de permission. Il s'était radicalisé à l'islam », a déclaré une source proche du dossier, confirmant une information du quotidien L’Est Eclair.

Saint-Brieuc - Au parloir, elle cachait la drogue dans son soutien-gorge

Une jeune femme a été arrêtée au sein de la prison de Saint-Brieuc, le 13 septembre dernier. Elle voulait remettre du cannabis à son compagnon détenu. Elle a été jugée hier.

Une jeune femme a été arrêté au sein de la prison de Saint-Brieuc, le 13 septembre dernier. Elle voulait remettre du cannabis à son compagnon détenu. Elle a été jugée hier.
 
Une jeune femme amoureuse de son ami écroué pour un trafic de stups lui fournissait des produits à la prison. La remise de la résine de cannabis s’effectuait au parloir de la maison d’arrêt de Saint-Brieuc. Le manège a duré quelques mois. 

Prison de Lutterbach : l’avis d’appel à concurrence est lancé

La garde des Sceaux Christiane Taubira a lancé l’avis d’appel public à concurrence pour le projet de nouveau centre pénitentiaire de Lutterbach dans le Haut-Rhin.
 
Prison de Lutterbach : l’avis d’appel à concurrence est lancé
Le futur établissement dont la construction avait été confirmée en mai 2013 par l’Agence Publique pour l’Immobilier de la Justice (APIJ), sera doté de 520 places et livré en 2019 - 2020. Financement prévu : 110 millions d’euros.

Polynésie - Les résultats finaux du concours de surveillant pénitentiaire

Les résultats finaux au concours de surveillant pénitentiaire sont dévoilés.
concours de surveillant pénitentiaire © Polynésie 1ère
Cliquez sur le document PDF pour découvrir l'ensemble des résultats :
Le Ministère de la Justice précise sur son site internet que les candidat(es) admis(es) sur les listes principales ainsi que ceux retenus dans le cadre du recrutement de surveillants par le biais des emplois réservés recevront très prochainement un courrier individuel qui leur précisera les différentes modalités à suivre. Les candidats auront jusqu’au lundi 14 décembre 2015 pour renvoyer l’ensemble des documents demandés à l’adresse qui leur sera indiquée dans le courrier.

La parcours terroriste de Fabien Clain, la voix de l'Etat Islamique

Sa voix a été identifiée hier dans l'enregistrement revendiquant les attaques du 13 novembre à Paris. Fabien Clain, 36 ans, d'origine réunionnaise, avait été condamné en 2009 pour avoir animé une filière d’acheminement djihadiste vers l'Irak.   
La parcours terroriste de Fabien Clain, la voix de l'Etat IslamiqueLa parcours terroriste de Fabien Clain, la voix de l'Etat Islamique
Fabien Clain serait l'homme derrière la voix française revendiquant les attentats de Paris. Une information révélée hier par le journal Le Monde.

Farid Bamouhammad gagne à Strasbourg

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a condamné, mardi, la Belgique à verser 42 000 euros de dommage moral à l’ex-détenu Farid Bamouhammad. La Cour a estimé que celui-ci avait fait l’objet de traitements dégradants dans les nombreuses prisons qu’il a fréquentées.
 
Ce Français de 48 ans, condamné notamment pour assassinat, vol avec violence et prise d’otage, a été soumis à une quarantaine de transferts successifs dans les établissements pénitentiaires belges entre 2006 et 2014. Il suffisait parfois qu’on annonce son arrivée pour que les gardiens se mettent en grève.

mardi 17 novembre 2015

Vidéo - Attentats: la minute de silence conspuée à la prison de Fresnes

Une vidéo devenue rapidement virale laisse entendre des cris et des huées à la maison d'arrêt de Fresnes lors de la minute de silence observée par ailleurs en hommage aux victimes des attentats de Paris. Un surveillant de l'établissement confirme la scène à L'Express.
 


Des détenus de la maison d'arrêt de Fresnes ont-ils hué, crié, voire manifesté de la joie, lors de la minute de silence en hommage aux victimes des attentats de Paris? C'est ce que semble attester une vidéo mise en ligne lundi soir par le site identitaire d'extrême-droite Fdesouche. Rapidement devenue virale, elle montre la cour de sport intérieure et l'une des façades de la prison alors que de nombreux cris indistincts semblent émaner des cellules.

Prison de Béziers : la manifestation des surveillants est reportée

Ce lundi, les gardiens de la prison de Béziers devaient entamer un large mouvement de grève devant le centre pénitentiaire du Gasquinoy.

Prison de Béziers : la manifestation des surveillants est reportée
 
Ce lundi, les gardiens de la prison de Béziers devaient entamer un large mouvement de grève devant le centre pénitentiaire du Gasquinoy. Vendredi encore, les préparatifs de la manifestation battaient leur plein. Puis, samedi matin, le lendemain du drame survenu à Paris, les revendications des gardiens se sont tues. Eux aussi ont été très touchés par les attentats meurtriers de Paris.

La minute de silence huée à la prison de Fresnes

Selon L'Express, la minute de silence en hommage aux victimes des attentats a été huée au centre pénitentiaire de Fresnes, réputé pour accueillir de nombreux radicaux.
 
Une vidéo circule depuis hier sur internet, montrant l'intérieur de la prison, où l'on entend des cris de joies.
On entend distinctement des "Allah Akbar".

Attentats de Paris : des minutes de silence dans les prisons du Nord - Pas-de-Calais

Une minute de silence a eu lieu ce lundi à 12 heures dans les prisons de la région. Alain Jégo, directeur interrégional des services pénitentiaires, précise : « Ces minutes de silence étaient destinées au personnel, pas aux détenus. »

Le drapeau français de la maison d’arrêt de Sequedin est en berne ce lundi.
 
Vendredi soir, dans les coursives des bâtiments hommes de la maison d’arrêt de Sequedin, des cris de joie et des applaudissements ont retenti. « On croyait que la France avait marqué un but contre l’Allemagne, témoigne un surveillant de service ce soir-là, mais non. C’étaient des réactions à l’annonce des attentats de Paris... »

Rachida Dati: "La radicalisation se passe dans plus de 90% des cas sur Internet et en prison"

Rachida Dati s'est exprimée lundi soir, sur BFMTV, à propos de la radicalisation en France et en Europe.
 
La députée européenne Les Républicains est en charge d'un rapport au Parlement européen pour lutter contre ce fléau.
"La radicalisation se passe dans plus de 90% des cas sur Internet et en prison. Les mosquées, c'est vraiment à titre subsidiaire", a affirmé l'élue européenne.

Courrier Picard - Radicalisation : le diable se cache dans les détails

Quelques aumôniers officient dans les prisons de la région. Des prisons qui cherchent à identifier les prosélytes et les détenus radicalisés.


Selon Force ouvrière, le phénomène de radicalisation «
existe
» au centre pénitentiaire de Liancourt.
Deux aumôniers musulmans dans l’Oise, un autre dans la Somme. Chaque semaine, ces bénévoles prêchent la bonne parole. Avec un objectif : donner les clés de compréhension de l’islam à des (néo)convertis, dont le niveau scolaire les rend vulnérables à tous les discours.

Bretagne - Prison ferme pour l'homme qui s'était échappé menottes aux poignets

L’homme a été interpellé lors d’un contrôle routier…
 
Illustration d'un homme, menottes dans le dos.
 
Le 8 novembre, il s'était évadé menottes aux poignets, au nez et à la barbe des policiers. Une semaine plus tard, le fugitif a été interpellé. Cet homme de 28 ans avait faussé compagnie aux forces de l'ordre, alors qu'il devait leur montrer une planque où il était supposé cacher ses stupéfiants. Porteur d'un bracelet électronique, l'homme a déjà écopé de 22 condamnations, rapporte Ouest-France.

Nantes - Un détenu se suicide à la maison d'arrêt

Un homme a été retrouvé pendu, ce lundi matin...
NANTES, le 10/05/2012 La nouvelle maison d arret
 
La macabre découverte a eu lieu ce lundi matin, vers 6h. Un détenu s’est donné la mort dans la nuit de dimanche à lundi à la maison d’arrêt de Nantes, rapporte la police.

L’homme d’une trentaine d’années s’est pendu aux barreaux de sa cellule à l’aide de ses draps. Le personnel pénitentiaire n’a rien pu faire pour le sauver.

Le détenu, décrit comme « calme » et discret » était incarcéré depuis le mois d’avril 2014 et se trouvait sous mandat de dépôt dans le cadre d’une procédure criminelle. Une autopsie a été demandée.
20 Minutes

L'après-attentats du 13 novembre : François Hollande annonce la création de près de 8 000 emplois

Suite aux attentats du 13 novembre, le président François Hollande a notamment annoncé plus de moyens pour la police et la justice.

Pour agir contre le terrorisme, François Hollande demande de renforcer l'arsenal juridique. Dès mercredi le parlement sera saisi pour prolonger l'État d'urgence de trois mois. Le chef de l'État veut réformer la Constitution et souhaite aussi pouvoir déchoir de la nationalité française les personnes accusées de terrorisme. Le président fait appel à la communauté internationale.

"La droite a eu tort de supprimer des milliers de postes dans la sécurité"

La droite a "sans doute eu tort de supprimer une dizaine de milliers" de postes dans les forces de sécurité avant 2012, a déclaré mardi l'ancien Premier ministre Alain Juppé, qui salue les créations de postes annoncées par François Hollande.

 
Commentant, sur RMC et BFMTV, les annonces de François Hollande de lundi devant le Congrès, M. Juppé a déclaré: "l'essentiel, c'est d'une part la volonté politique" et "deuxièmement, les moyens, en particulier les moyens humains.

lundi 16 novembre 2015

Message de Christiane Taubira

Partout, nous qui appartenons au ministère de la Justice, nous prenons notre part au deuil national de trois jours que le Président de la République a décrété. Les drapeaux sont en berne sur tous nos établissements, judiciaires, pénitentiaires, administratifs.

Nous avons observé ensemble la minute de silence. J’ai voulu aller jusqu’au siège du Millénaire, à Aubervilliers, afin d’être aux côtés des personnels de nos Directions, parmi vous donc, avec vous, pour ce moment de recueillement. Sur chacun de nos sites, de l’Autorité judiciaire, de la protection judiciaire de la jeunesse, de l’administration pénitentiaire, partout où interviennent les magistrats, greffiers, fonctionnaires et personnels de Justice, mais également celles et ceux qui participent à l’œuvre de justice, soit les professions juridiques et judiciaires, avocats, huissiers, notaires, commissaires-priseurs judiciaires, juges consulaires, administrateurs et mandataires judiciaires, conciliateurs et médiateurs, partout celles et ceux qui contribuent chaque jour à faire de l’Etat de droit le cadre de nos libertés et de notre vie commune, nous avons partagé ce temps de silence, en résonnance et en harmonie avec le pays, la nation, le peuple, avec tous.  

Attentats de Paris : des minutes de silence dans les prisons du Nord - Pas-de-Calais

Une minute de silence a eu lieu ce lundi à 12 heures dans les prisons de la région.
 

Le drapeau français de la maison d’arrêt de Sequedin est en berne ce lundi.
 
Vendredi soir, dans les coursives des bâtiments hommes de la maison d’arrêt de Sequedin, des cris de joie et des applaudissements ont retenti. « On croyait que la France avait marqué un but contre l’Allemagne, témoigne un surveillant de service ce soir-là, mais non. C’étaient des réactions à l’annonce des attentats de Paris... »

BEAUVAIS - Les activités se préparent derrière les murs de la prison

Initialement prévu le 29 novembre, le transfert des détenus du centre pénitentiaire de Beauvais a été repoussé.
Mais derrière les murs, les associations s’activent déjà depuis des mois pour offrir aux prisonniers et à leurs familles un soutien. Le Secours Catholique a notamment été moteur pour centraliser un certain nombre d’actions possibles derrière les murs et les barreaux.
Autour de la table, plusieurs organisations ont proposé leur aide. Parmi elles, l’UFRAMA (Union Nationale des Fédérations Régionales des Associations de Maisons d’Accueil de Familles et proches de personnes incarcérées), qui souhaite s’occuper de l’accueil des familles à l’extérieur de la prison. «  Souvent désemparées, elles ont besoin d’une écoute attentive pour constituer des demandes de parloir, obtenir un permis de visite ou encore faire passer du linge aux prisonniers  », estime Dominique Anseaume, président de la Fédération Nord-Pas-de-Calais-Picardie et Haute-Normandie.

VIDEO A VOIR : La mise au placard d'un Général de la Gendarmerie qui a eu le courage de dire la vérité !

Il semblerait que la ministre de la Justice Christiane TAUBIRA et le Premier ministre Manuel VALLS n’aient pas apprécié les critiques du Général SOUBELET, numéro trois de la gendarmerie, à l’encontre de la politique pénale, lors de son audition à l’Assemblée nationale.

L’homme a été remplacé, et mis au placard.

Le tort du Général SOUBELET ?

Avoir critiqué la politique pénale de Christiane TAUBIRA. On a du mal à en croire ses oreilles !

Attentats à Paris : quand Sarkozy condamne... son propre "laxisme"

Quand certains ont la mémoire courte... Ils réclament plus de moyens sécuritaires alors qu'ils ont été les chantres de la RGPP et du démantèlement des forces de sécurité !
L'ex président de la République a dénoncé le fait qu'un des terroristes ait été condamné huit fois sans avoir jamais fait un jour de prison. Certes. Mais les condamnations ont été prononcées entre 2004 et 2010...
 
Nicolas Sarkozy lors de la journée de travail sur la sécurité, le 3 novembre 2015.
 
C’est ce qui s’appelle une jolie balle dans le pied.

Attentats de Paris : pas de blocage ce lundi de la maison d’arrêt de Bar-le-Duc et de Montmédy

PAS DE BLOCAGE de la maison d’arrêt. Un appel à la grève et à manifestation a été lancé par les syndicats de gardiens de prison (SNPFO, UFAP/UNSA Justice, SNJFOPA et CGT), après l’échec de pourparlers avec le ministère de la Justice.
La prison barisienne devait être bloquée à partir de 6 h 30   ce lundi 16 novembre. Photo d’archives ER
 
Il s’agissait de réagir « devant le mépris affiché par nos dirigeants ». Les blocages des de Bar-le-Duc et de celle de Montmédy était programmé ce lundi 16 novembre à partir de 6 h 30.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...