-

The End... ou encore ?

Voilà, c'est fait : nous sommes au million de pages vues (et l'avons même dépassé) ! Objectif atteint... Comme annoncé, je vais...

Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

vendredi 21 octobre 2016

L’Ordre des avocats veut une prison à La Roche-sur-Yon

Les avocats du barreau de La Roche plaident pour une prison dans l’agglo yonnaise "pour des questions d'accès au droit". Ils ont rédigé une motion en ce sens.

Emmanuel Humeau, bâtonnier de l’Ordre des avocats.

Le 6 octobre dernier, le Premier ministre confirmait un plan de construction de 33 nouveaux établissements pénitentiaires en France. Neuf seront inscrits dans la loi de finances 2017. La Vendée a été retenue dans les 24 autres projets. Une nouvelle maison d’arrêt de 250 places est souhaitée, et l'on devrait être fixé en 2018.



Reste le choix du lieu d’implantation. La Roche-sur-Yon ou Fontenay ? Aujourd’hui, notamment pour des impératifs d’aménagement du territoire, le sud Vendée reste particulièrement plébiscité par les élus locaux.

Liens commerciaux :



Le conseil de l’ordre du barreau de La Roche-sur-Yon, lui, souhaite une implantation dans l'agglomération yonnaise. « Nous avons rédigé une motion en ce sens », indique Emmanuel Humeau, bâtonnier de l’Ordre des avocats.

« Pour l’accès au droit »

« Tous les professionnels de la justice sont unanimes : la question essentielle est celle de l’accès au droit », martèle le bâtonnier en évoquant la nécessité d’un établissement posé au centre du département.

« Aujourd’hui, tout est centralisé dans les juridictions de La Roche ou et des Sables-d’Olonne : instructions criminelles, audiences correctionnelles… », note Emmanuel Humeau.

Le détenu peut être extrait de sa cellule, et conduit devant ces juridictions. Ce service de transfèrement, auparavant de la compétence de la gendarmerie ou de la police, est géré par l’administration pénitentiaire, en l’occurrence l’Arpej de Nantes. « Les équipes seront continuellement en mouvement entre Nantes, La Roche, Fontenay et Les Sables. L’impact humain et financier sera très important. »

Le bâtonnier pense aussi au déplacement de ses avocats, déjà très peu rémunérés lorsqu’ils interviennent auprès de détenus bénéficiant de l’aide juridictionnelle. « Décidément, une maison d’arrêt dans le sud Vendée conduirait à mettre tout le monde sur la route. » … Également les familles des détenus. L’avocat pointe également « l’aspect social ».

Ouest-france

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...