-

Retrouvez l'Actu sur Facebook :)

A la demande de plusieurs lecteurs de l'Actu, et pour ne pas laisser la bande de menteurs institutionnels aux manettes de ce qui vous e...

Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

samedi 29 octobre 2016

Manche : à la prison de Cherbourg, un détenu met le feu à sa cellule

Un détenu de la maison d'arrêt de Cherbourg (Manche) a été jugé en comparution immédiate, ce jeudi 27 octobre 2016, pour avoir mis le feu à sa cellule. Explications.


Défavorablement connu de la justice, ce ressortissant turc, âgé de 54 ans, arrive menotté, et sous escorte policière, en provenance de la maison d'arrêt de Cherbourg (Manche).



Il enflamme un drap et une couverture avec un journal

Liens commerciaux :



A l'audience matinale de comparution immédiate du jeudi 27 octobre 2016, ce quinquagénaire était poursuivi pour avoir mis le feu à sa cellule, en brûlant à l'aide d'un journal, un drap et une couverture, et pour avoir outragé une personne dépositaire de l'autorité publique, en récidive (décision de la cour d'appel de Caen en date du 18 mai dernier), à travers du courrier personnel. Ces seconds faits ayant été commis samedi 22 octobre 2016, toujours à Cherbourg.

"Je ne suis pas une marchandise"

"Je demande ma libération. La gendarmerie a mis ce qu'elle voulait dans son rapport, je ne suis pas une marchandise, je demande un renvoi afin de mieux préparer ma défense", dira-t-il à l'audience. "Vous savez que vous risquez jusqu'à 10 ans de prison", lui indiquera le président. "Ce n'est pas assez…", lui répondra, très déterminé, le prévenu, quelque peu arrogant. "Mon client a beaucoup de choses à dire. Depuis plusieurs années il entend obtenir justice, car il a un fort sentiment d'injustice", indiquera l'avocate de la défense.

Maintenu en détention

Après délibérations, et comme le lui autorise la loi, le quinquagénaire a vu son dossier être renvoyé à l'audience matinale du jeudi 24 novembre 2016. Le tribunal a en outre prononcé le maintien en détention du prévenu et a ordonné une nouvelle expertise psychiatrique. L'homme, encadré par deux policiers, a rejoint directement la maison d'arrêt, où il avait mis le feu à sa cellule.

La Manche Libre

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...