-

Retrouvez l'Actu sur Facebook :)

A la demande de plusieurs lecteurs de l'Actu, et pour ne pas laisser la bande de menteurs institutionnels aux manettes de ce qui vous e...

Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

vendredi 7 avril 2017

Domenjod - Deux lettres d'amour envoient l'aumônier musulman en correctionnelle

Après une journée et une nuit en garde à vue, A.A. a été déféré, hier, au parquet de Saint-Denis.

L'aumônier musulman des prisons est renvoyé devant le tribunal correctionnel pour avoir joué les facteurs au profit d'un couple de détenus.

Longuement entendu par les policiers de la brigade criminelle, A. A. s'est défendu en expliquant que c'est par humanité qu'il avait accepté, en février, de remettre deux lettres d'amour écrites par un détenu de la prison de Domenjod à sa compagne, elle aussi incarcérée dans une affaire de trafic de drogue.


Deux détenus qui, en plus, faisaient l'objet d'une interdiction de communiquer entre eux pour les besoins de l'enquête du juge d'instruction.

Liens commerciaux :



Le Dionysien qui intervient depuis près de trente ans dans les prisons réunionnaises, et qui est reconnu pour avoir su apaiser certaines situations tendues, connaît pourtant parfaitement la réglementation de l'administration pénitentiaire et l'interdiction d'introduire n'importe quel objet sans autorisation à l'intérieur ou de remettre quelque chose à un détenu.

Selon nos informations, il a déclaré aux enquêteurs qu'il pensait qu'une tolérance existait.

L'aumônier présente des excuses et dit être navré

A A dit avoir été très ému par les larmes du prisonnier qui se plaignait auprès de lui de l'avenir de ses enfants et voulait envoyer un message d'amour à sa compagne incarcérée dans le quartier des femmes.

L'aumônier a aussi reconnu qu'il avait profité de ses fonctions pour remettre à cette même détenue une casquette de la part de son compagnon, là aussi «une preuve d'amour». A-t-il touché de l'argent pour avoir joué les facteurs ? La question a évidemment guidé les investigations des policiers. Mais aucun élément ne montre que l'aumônier a été rémunéré.

A A a également été interrogé sur d'autres lettres qu'il aurait remises à d'autres détenus dans les mois précédents.

Plusieurs témoignages venus du centre pénitentiaire de Domenjod l'accusent. L'aumô-nier a contesté les faits.

Placé en garde à vue mercredi matin, A A a été déféré hier en début d'après-midi au parquet de Saint-Denis. L'aumônier s'est excusé et a dit être navré. Le procureur Éric Tufféry lui a notifié une convocation pour être jugé le 16 mai prochain devant le tribunal correctionnel de Saint-Denis pour introduction illicite d'un objet en prison, des faits aggravés en raison de sa fonction. Il encourt une peine de trois ans de prison et de 45 000 euros d'amende.

Clinacoo

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...