-

Retrouvez l'Actu sur Facebook :)

A la demande de plusieurs lecteurs de l'Actu, et pour ne pas laisser la bande de menteurs institutionnels aux manettes de ce qui vous e...

Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

samedi 6 mai 2017

Béziers : gardien de prison agressé, une expertise psy du détenu demandée

Un détenu de la prison de Béziers est poursuivi pour s'être battu, le 1er mai, avec deux gardiens et d'en avoir sérieusement blessé un à la tête avec une chaussette dans laquelle il avait glissé un verre. Il sera jugé le 31 mai prochain.

Béziers : gardien de prison agressé, une expertise psy du détenu demandée

"Si vous ne faites pas vite, je vous le dis tout de suite, je vais revenir vous voir. Je pense que vous allez me revoir vite pour d'autres agressions. On m'a enfermé au quartier disciplinaire et ça ne se passe pas bien avec les gardiens qui me font la misère. Je suis un humain et pas un chien. Je ne mérite pas d'être traité comme ça", insiste le prévenu.


Il est poursuivi pour s'être battu, le 1er mai, avec deux gardiens et d'en avoir blessé un sérieusement à la tête avec une chaussette dans laquelle il avait glissé un verre. Le gardien a dû se faire poser quelques agrafes sur le cuir chevelu, mais a rapidement repris son travail.

25 ans et... déjà 25 condamnations

Liens commerciaux :



Ce vendredi, le mis en cause a été présenté devant le tribunal de Béziers lors d'une comparution immédiate. Il a été placé sous mandat de dépôt dans le cadre de ce dossier. Né en 1992, il affiche déjà 25 condamnations dont 10 pour des faits de violence. Il a passé plus de 10 ans de sa jeune vie en prison. Trois affaires le concernant sont en cours devant la justice. Il ne devrait pas sortir de détention avant plusieurs années.

Depuis lundi dernier, le prévenu est en quartier disciplinaire pour 30 jours. Il devrait être déplacé dans un autre centre pénitentiaire comme le demandent avec insistance les surveillants de prison qui ont déjà eu maille à partir avec lui, il y a moins d'un an.

Mobilisation des surveillants

Vendredi, une expertise psychiatrique a été ordonnée par la justice à la demande de l'avocat de la défense. Le vice-procureur, Jean-Philippe Rey, s'est refusé à toute demande de mise en liberté pour s'assurer qu'il soit bien présent à la date de l'audience.

Lundi, le syndicat FO Pénitentiaire avait alerté l'opinion publique sur ce nouvel incident en prison.
Ce syndicat avait aussi demandé le déplacement immédiat de ce détenu vers une autre maison d'arrêt pour que de tels incidents ne se reproduisent plus à Béziers...

Lire la suite sur Midi Libre

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...