-

Retrouvez l'Actu sur Facebook :)

A la demande de plusieurs lecteurs de l'Actu, et pour ne pas laisser la bande de menteurs institutionnels aux manettes de ce qui vous e...

Pour être directement informé sur votre messagerie, indiquez ci-dessous votre adresse mail :

mercredi 3 mai 2017

Suspicion de tentative d’évasion à l'explosif dans la prison de Vendin-le-Vieil

Une fouille d'une partie de la prison a été organisée en urgence ce mardi matin.

L'intérieur de la prison de Vendin-le-Vieil / © MAXPPP

Une opération surprise et secrète. Ce mardi matin, vers 5h30, les équipes régionales d’intervention et de sécurité (ERIS) sont intervenues dans la maison centrale 1 de la prison de Vendin-le-Vieil (une trentaine de détenus y vivent). Objectif : vérifier la présence éventuelle d'explosifs pouvant servir à une évasion.


"La direction nous a indiqué que des informations remontant notamment de surveillants ont été analysées ces dernières semaines, explique Julien Julien Martin, délégué FO de la prison de Vendin-le-Vieil. Ils ont jugé qu'il fallait intervenir."

Liens commerciaux :



Personne n'avait été prévenu de cette intervention matinale. "Les surveillants de nuit n'ont pu appeler leur famille qu'à 7h du matin, explique un délégué syndical UFAP. Mais la fouille n'aurait rien donné. Ils n'ont pas trouvé d'explosifs. Simplement du cannabis, des téléphones... Comme d'habitude."

Fahd, détenu dangereux

Toutes les cellules de la maison centrale ont été fouillées mais une autre source syndicale indique qu'en fait, c'est un détenu en particulier, qui était visé par cette opération. Abdelaziz Fahd, 31 ans, condamné quatre fois par une cour d’assises, pour plusieurs tentatives d’évasion, recel, séquestration et extorsion.

"C'est un détenu radicalisé, très dangereux. On sait qu'il est habile. Il a des réseaux à l'extérieur, des soutiens à l'intérieur. Ce n'est pas la première fois qu'il est visé par une fouille comme celle-là." Ce même détenu est décrit comme poli, souriant et intelligent. "Du coup, l'administration pénitentiaire le laisse tranquille, mais nous, on sait qu'il est dangereux. On parle d'un établissement de haute sécurité. On voit bien que le fonctionnement n'est pas bon".

La prison de Vendin-le-Vieil est un centre construit en 2014. C'est un des deux établissements les plus "sécuritaires" de France. Il accueille des détenus dangereux, condamnés à de très longues peines : 93 en tout dont jusqu'à la semaine dernière, Redoine Faïd (il a été transfèré dans un autre établissement).

Les services d'inspection (l'équivalent des "boeufs-carottes" dans la police), se sont rendus sur place ce mardi après-midi. L’UFAP réclame le départ anticipé du directeur et l’application stricte du règlement intérieur. FO demande le transfert du détenu particulièrement visé par cette opération, qui devrait, selon le syndicat, être plus fréquente.

Selon La Voix du Nord, la semaine dernière déjà, deux surveillants avaient été violemment agressés par des détenus.

Vendin-le-Vieil : une prison pour détenus dangereux

En janvier dernier, un détenu a été retrouvé mort au centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil, tué par un autre prisonnier. Un drame qui vient après d'autres faits graves.

En juillet 2015, un surveillant avait été victime d'une prise d'otage par deux détenus. Trois heures durant, il avait été menacé par un manche de fourchette taillée, dans la cellule de l'un des prisonniers. Les deux détenus, qui réclamaient leur transfert vers un autre centre pénitentiaire, avaient fini par se rendre et avaient été interpellés par le Raid.

En septembre 2015, un détenu était également parvenu à retenir le numéro 2 de l'établissement sous la menace d'un couteau pendant trois heures. En février 2016, il a été condamné en appel à six ans de prison supplémentaires par la cour d'appel de Douai (Nord).

Mi-novembre, un détenu brésilien d'une quarantaine d'années avait été retrouvé pendu dans sa cellule.

France 3

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...